Facile lauréat de la première manche (avec presque 20 secondes d’avance), le néo pilote officiel KTM laisse filer le gain du Grand Prix en subissant un coup de fatigue alors qu’il mène aussi le deuxième acte. La faute à un manque de condition physique lié à une blessure à l’épaule. Il doit même s’incliner face au troisième homme fort du week-end : Nicolas Aubin.

Le Français, pilote du Team Yamaha Ricci, réussit aux Pays-Bas sa meilleure prestation depuis le début de saison. Cinquième de la première manche après un accrochage avec Musquin, le Normand est le seul à avoir lutté contre la vague orange pendant la deuxième manche et être parvenu à s’intercaler.

Au pied du podium, on retrouve le coéquipier d’Aubin chez Ricci Racing, le régulier Davide Guarnieri (3e/8e).

Leader du championnat en arrivant en Hollande, Gautier Paulin (Kawasaki Bud Racing) en repart dans la même position et en augmentant son avance sur son dauphin provisoire, Marvin Musquin (Honda NGS).

GP MX1 : Barragan au forceps

Déjà vainqueur d’une manche sur ce même circuit en 2007, Jonathan Barragan va plus loin cette fois en empochant le classement général. Victoire quelque peu atypique pour un Ibérique sur un tracé sablonneux mais il faut bien avouer que le pilote officiel KTM maîtrise particulièrement bien l’exercice. On peut même affirmer que Barragan est allé chercher ce succès. Victime d’une chute en première manche, reparti dans les profondeurs du classement, l’Espagnol effectue une remontée extraordinaire jusqu’à la troisième place pendant qu’Antonio Cairoli remporte la course après plusieurs changements de leaders.

Auteur du holeshot de la seconde manche, le pilote du Team KTM Silver Action s’isole rapidement en tête pour ne plus être rejoint. Pendant ce temps, Cairoli mal parti (13e), se heurte à une solide résistance de la part de Philippaerts (Yamaha Rinaldi) et Tanel Leok, et ne peut finir mieux que troisième.

A égalité de points, le gain du Grand prix se joue au meilleur résultat dans le second round et récompense un Barragan radieux d’ouvrir son compteur cette saison.

A défaut de plus haute marche, le Team Yamaha De Carli place ses deux pilotes sur le podium. Tanel Leok accompagne Cairoli et prend le dernier accessit grâce à sa régularité et sa bonne adaptation à la Yamaha 450 YZF.

Côté français, c’est plutôt la grise mine. Sébastien Pourcel se déboîte l’épaule lors des essais et ne participe pas aux courses. Grégory Aranda chute lors des deux manches et se blesse à la cheville. David Vuillemin abandonne en première manche suite à une chute avant de prendre la 13e place de la seconde au prix d’une belle remontée après un mauvais départ. Loïc Léonce échoue aux portes des points par deux fois.

Le Championnat du Monde va, à présent, faire escale au Portugal puis en Espagne. De quoi motiver les vainqueurs du jour à réitérer leur performance devant leur public.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité