En vidéo

On l’attendait fébrilement depuis que nous l’avions aperçue lors du dernier salon de Milan (Italie), avec son style dépouillé et son cadre treillis acier arborant un twin d’une cylindrée inédite pour le constructeur autrichien : 1301 cm3 en fait, selon la fiche technique.

Une fois installé à bord, le propriétaire de 990 retrouvera immédiatement ses marques, même si la distance selle - repose-pieds est beaucoup plus courte.

En 2005, la 990 Super Duke nous avait déjà étonnés par ses 120 ch. La 1290, présentée en version libre dans la région de Malaga (Espagne), n’en compte pas moins de 180, la puissance d’une hypersport moderne ! De plus, le conducteur dispose de 14,6 m.kg de couple à mi-régime.

Autant dire que la mécanique tire très fort sur les bras dès que l’on sollicite la poignée, le tout sous la surveillance d’un anti-patinage réglable, beaucoup moins interventionniste que sur sa cousine Adventure.

Pour contenir cette impressionnante cavalerie, cette 1290 peut aussi compter sur une partie-cycle sérieuse, une paire de pneumatiques de haut niveau (Dunlop Sportsmart 2) et un freinage hyperpuissant grâce à la présence d’étriers Brembo monobloc.

Facile à inscrire en courbe, elle égale aussi la tenue de cap d’une sportive tout en offrant une position moins fatigante.

Mais cette prestation n’est pas à la portée de tous, car à 15.690 euros, la Superduke R devient aussi l’un des roadsters les plus onéreux du moment.

Retrouvez l’essai complet dans votre Moto Magazine de décembre – janvier 2013/14.

Infos en plus
Publicité