En course pour le titre de champion du monde Supersport, et à peine sorti de convalescence suite à sa lourde chute de Phillip Island le 26 février, le pilote français Jules Cluzel s’engage pour le marathon des 24 Heures du Mans, dans la Sarthe, les 15 et 16 avril 2017.

Sur Yamaha
Pour sa première expérience en Endurance, le vice-champion du monde Supersport partagera, avec David Perret et Lucas de Carolis, le guidon de la Yamaha R1 Superstock du team LMD 63.

Ces deux pilotes sont des partenaires de choix, puisque le premier a signé 5 poles en FSBK l’année dernière, et le second est issu de la prestigieuse école du Junior Team. Le LMD 63 n’en est pas à sa première participation aux 24h du Mans. Il s’est notamment fait remarquer lors de l’édition 2013 en faisant concourir le champion olympique de saut à la perche, Renaud Lavillenie.

De Puniet, Di Meglio, Masbou sont là aussi
Un regain d’engouement semble régner sur l’Endurance, qui voit arriver plusieurs pilotes de vitesse. Aux 24 Heures du Mans 2017, on retrouve Mike Di Meglio, ancien champion du monde GP 125, qui s’élance avec le GMT 94.

Alexis Masbou, venu du Moto 3, s’engage quant à lui avec le team Moto Ain.
Et un certain Randy de Puniet, ancien pilote de MotoGP, signe avec le team officiel SRC Kawasaki. L’été dernier, de Puniet a déjà prouvé que les sprinteurs avaient leurs places sur de telles courses de fond, en cosignant une convaincante seconde place lors du Bol d’Or 2016.

Cluzel convalescent
C’est d’ailleurs au Bol d’Or 2017 que Jules Cluzel souhaitait initialement participer, mais celui-ci ayant lieu en fin de saison, il y a une concurrence de date avec l’épreuve de Portimao en Supersport.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité