« Attenzione prostitute », ce panneau posé à Trévise, en Italie, en étonne plus d’un. Rouge et triangulaire (la norme pour annoncer un danger), le dessin montre une version simplifiée d’une femme courtement vêtue, en talons hauts, cheveux au vent et sac à la main.

Le maire de Trévise a fait poser ces panneaux pour deux raisons. Par provocation d’une part, car ce quartier est devenu le repaire de la prostitution. Ce qui, logiquement, ne plaît ni aux habitants ni aux collectivités locales.

Par prévention ensuite, car le nombre important de véhicules qui s’arrêtent a rendu ce passage accidentogène. Et cela semble fonctionner ! Le site anglais du telegraph.co.uk a réceptionné un témoignage d’un automobiliste local. Dino Vezino, 34 ans : « J’allais au travail quand j’ai vu le panneau et j’ai ralenti pour mieux voir […] Est-ce que cela veut dire que je dois faire attention aux prostituées qui traversent ou m’indique-t-on que celles-ci sont disponibles ? »

De très mauvais goût, et visiblement mal compris, le maire de Trévise n’a pas eu là l’idée du siècle. Mais ce panneau, au moins, aura eu l’utilité de faire couler beaucoup d’encre et d’attirer l’attention sur le quartier chaud de sa ville et ses problèmes.

 - 
Publicité
Publicité