En images

visuel visuel visuel visuel visuel visuel

L’antenne de Paris et petite couronne de la Fédération française des motards en colère (FFMC-PPC) a mené une opération amicale et symbolique de sensibilisation, le 10 décembre au cœur de la capitale, pour dénoncer l’interdiction de circulation qui vise les deux-roues motorisés mis en circulation avant juin 2000 dans le périmètre de la ville.

Vidéo : La FFMC Paris s'invite à l'expo Coluche par Moto-Magazine


Verbalisation le 16 janvier 2017 !
L’étau se resserre autour des automobilistes (possédant une voiture d’avant 1997) et des motards (motos et scooters d’avant juin 2000 interdits à Paris) :
- Comme l’a expliqué l’adjoint au maire de Paris chargé des Transports, Christophe Najdovski, le 29 novembre dernier, les verbalisations contre les véhicules interdits débuteront le 16 janvier 2017 à Paris.

- La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a par ailleurs annoncé ce même 10 décembre, que la vignette Crit’Air sera obligatoire dans les zones à circulation restreinte (ZCR), comme celle de Paris qui fut la première commune de France à adopter cette mesure.

C’est pour cette raison que la FFMC-PPC mène des actions coup de poing, tantôt symbolique, tantôt de plus grande ampleur, comme les Nuits 2-roues du 8 juillet et du 16 septembre 2016.

Coluche, le motard qui aurait dit non ?
Pour les motards, Coluche est un symbole : l’humoriste, décédé à moto, était un dingue de deux-roues. Dans l’exposition qui lui est consacré à l’Hôtel de ville de Paris, la Yamaha 750 TZ de son record du kilomètre lancé trône d’ailleurs en bonne place.

Alors, l’homme public aurait-il vu d’un bon œil qu’on interdise les motos, des anciennes de surcroît, celles qui sont un outil de circulation pour des conducteurs aux revenus modestes ? On ne le saura jamais, bien sûr.

Mais la FFMC voulait profiter de cet événement pour sensibiliser le public à ses revendications. Les militants motards ont engagé des échanges amicaux, distribution de bonbons à la clé. 700 tracts ont également été diffusés aux visiteurs de l’expo mais aussi aux passants, automobilistes et motocyclistes passant devant l’Hôtel de ville.

« Cette mesure antisociale stigmatise une fois de plus les citoyens les plus éloignés de Paris et les plus modestes en les privant du droit d’utiliser leur véhicule pour se rendre sur leur lieu de travail, dénonçait Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC-PPC. On interdit des 2RM de circuler alors qu’ils sont une solution à la pollution en ville : ils ne consomment pas de diesel, n’émettent donc pas de particules fines, et contribuent à la fluidification de la circulation ».

Des tracts et des bonbons contre une interdiction de circulation et le retour de la vignette, voilà qui aurait sans doute inspiré à Coluche. Rappelons qu’au début des années 80, l’humoriste s’était associé aux Motards en colère pour lutter contre la vignette moto que Giscard voulait rendre obligatoire…

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

Publicité

Commentaire (0)

Publicité