L’interdiction de circuler à Paris pour les motos et scooters d’avant 2000, c’est pour l’année prochaine. Le document, encore confidentiel, que s’est procuré Moto Magazine, le confirme. Rédigé en 9 pages, il est intitulé : « Communication au Conseil de Paris des 9 et 10 février 2015 – Lutte contre la pollution atmosphérique liée au trafic routier ».

Il s’agit du rapport qui sera remis au Conseil de Paris, en vue d’expliquer, avant un vote, les mesures que l’administration de la capitale a prévues pour réduire les émissions polluantes liées aux véhicules à moteur thermique.

Réduire les émissions polluantes, un vœu que l’on souhaite tous, mais sans doute pas en employant les mêmes moyens que la ville de Paris. Ce document confirme que l’équipe municipale souhaite « limiter la circulation des véhicules les plus polluants et favoriser celle des véhicules les plus propres ».

Les grands moyens
Et pour le faire, elle emploie les grands moyens : pour les particuliers, les voitures d’avant 1997 et les deux-roues motorisés (2RM) d’avant 2000 seront interdits de circulation en semaine, à partir du 1er juillet 2016. Les interdictions débuteront dès le 1er juillet 2015 pour les autobus, autocars et poids-lourds antérieurs à octobre 2001.

Essence comme diesel
La mairie entend saisir le cadre législatif constitué par l’article 13 du projet de loi de transition énergétique, qui prévoit la mise en place de zones à circulation restreinte ; et faire de Paris « une zone à basse émission, qui sera progressivement interdite à tous les véhicules polluants, qu’ils soient essence ou diesel, en commençant par ceux qui émettent le plus de polluants. Nous souhaitons mettre en œuvre une interdiction de circulation sur tout le territoire parisien hors périphérique et hors bois, pour les véhicules les plus polluants », est-il écrit dans le document.

Les services techniques de Paris se basent, pour définir la liste des interdictions, sur la nomenclature réglementaire du 3 mai 2012, classant les véhicules en fonction de leur niveau d’émission de gaz polluants et de particules. Cette classification concerne tous types de véhicules : 2-roues, voitures particulières, camionnettes, poids-lourds, autobus et autocars.

1er juillet 2016
« Dès le 1er juillet 2016, nous souhaitons, en appliquant le nouveau dispositif législatif, interdire tous les véhicules de classe 1 (…). Les voitures particulières, 2RM et véhicules utilitaires légers concernés par ces mesures d’interdiction pourront continuer à circuler le week-end, tandis que l’interdiction sera permanente pour les autobus, les autocars et poids-lourds concernés. »

Et en 2020 : interdiction des 2RM d’avant 2015 !
Mais le dispositif ne s’arrête pas là : « Entre 2017 et 2020, les véhicules de classes 2, 3 puis 4 seront progressivement interdits. Le dispositif mis en place par la Ville de Paris pourra évoluer en fonction du développement des coopérations à l’échelle métropolitaine pour la mise en place d’actions sur le territoire étendu de la métropole du Grand Paris », est-il expliqué dans le document confidentiel que Moto Magazine s’est procuré.

Si l’on examine la nomenclature de référence, les motos et scooters d’avant 2015 pourraient donc être interdits de circulation à Paris d’ici à 2020.

Manifestation le 8 février
La réaction des motards ne s’est pas faite attendre : la Fédération française des motards en colère de Paris-Petite Couronne (FFMC PPC) demande l’exclusion des 2RM de ce plan antipollution, rappelant ce qu’apportent motos et scooters par rapport à la circulation automobile, à savoir la fluidité du trafic, et précisant qu’aucun 2RM ne carbure au diesel.

La FFMC-PPC appelle à manifester, le 8 février au départ du Château de Vincennes (14h).

Restez connectés sur Motomag.com, nous reviendrons sur ce sujet dès qu’un élément supplémentaire entre en notre possession.

- « Ils n’ont aucun argument » : lire l’interview de Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC-PPC
- C’est le moment de soutenir la FFMC en portant ses couleurs

Publicité
Publicité