En images

Indian 1800 Chieftain : rassurante Indian 1800 Chieftain : frein arrière Indian 1800 Chieftain : à éviter ! Indian 1800 Chieftain : 400 kg Indian 1800 Chieftain : « 111 Cubic Inches » Indian 1800 Chieftain : béquille très en avant

Même si les codes esthétiques du genre custom sont respectés, la Chieftain se démarque par ses immenses garde-boue enveloppants - où trône une tête d’Indien lumineuse - et la forme arrondie de ses culasses. Les franges de selle complétant la panoplie !

Rauque et grave
Ici pas de contact, il suffit d’avoir la clé à transpondeur pour appuyer sur le bouton sur le réservoir puis mettre en route le « 111 Cubic Inches » : la sonorité est rauque, grave, mais les normes européennes semblent l’avoir un peu enroué.

Le premier et le second rapport de boîte claquent bruyamment au moment d’élancer le twin qui tracte avec vigueur entre 2000 et 4000 tr/min.
Pieds en avant, bras écartés, le conducteur croise sur les highways parfaitement à l’abri de la bulle électrique.

Rassurante
Et, sur les petites routes, le châssis et les suspensions d’excellentes qualités procurent à l’Indian une tenue de route rassurante. Dommage que le frein avant, malgré des étriers à quatre pistons, manque de mordant et soit doté d’une commande spongieuse.

Verdict
Une image forte, une fabrication américaine, un moteur original et plutôt bien né côté caractère ainsi que des qualités routières respectables font de cette machine une alternative crédible aux autres V-twins américains. Le tarif, certes élevé, est au niveau de ses rivales. Il ne lui reste qu’à se (re)faire un nom…

Commentaires (24)

Infos en plus
Publicité