Essai

En images

Honda CB 500 X : face avant Honda CB 500 X : tableau de bord Honda CB 500 X : disque et moteur Honda CB 500 X : selle Honda CB 500 X Honda CB 500 X : réglage de suspension

Quand Honda a décidé, en 2013, de remettre au goût du jour sa légendaire et indestructible CB 500, le modèle a été décliné en trois versions : roadster (CB500F), la sportivo-GT (CBR500R) et trail routier (CB500X). Trois modèles avec lesquels Honda entendait n’oublier personne parmi les jeunes permis A2 obligés de passer leurs deux premières années sur une monture de moins de 47,6 chevaux. Le bicylindre de la CB500 en fait 47,5 !

De nets progrès
Prématurément arrêtée, la version trail routier de la CB 500 - la X - revient au catalogue Honda en 2016. Cette évolution du trail routier apporte les mêmes améliorations que ses deux sœurs CBR500R et CB500F : fourche réglable en pré-charge, éclairage full LED et finitions nettement améliorées (ajustement des carénages, capotage d’échappement, etc). La X s’illustre aussi par ses aspects pratiques : poignée passager équipée de crochets pour arrimer ses bagages, selle favorable au duo, réservoir de grande capacité, protection des jambes et du torse via un carénage avant et une bulle bien mieux étudiée que sur la précédente version.

A l’aise en ville... entre autre
A l’aise dans le trafic urbain la CB500X s’accommode facilement d’un usage quotidien. Sa partie cycle neutre, son rayon de braquage court, la vivacité de sa jante avant de 17 pouces et son gabarit encore relativement étroit lui permettent de se faufiler sans soucis dans les encombrements urbains.
La position de conduite est reposante. Le guidon cintré relevé permet de garder le buste bien droit, les repose-pieds assez bas (mais un peu trop reculés) évitent de fatiguer les jambes sur long trajet. De bon augure pour les 1 200 km que nous nous apprêtons à parcourir dans les Ardennes.

Record de consommation
Sur autoroute, La CB500X atteint suffisamment rapidement la vitesse de croisière de 130-140 km/h en se calant à 6000 tr/min. Au-delà, le petit bicylindre peine un peu dans les relances ou des dépassements. Il reste toutefois volontaire et croise sans vibrations à des allures respectables. Son imbattable appétit d’oiseau (4,5 l/100) permet d’envisager des étapes de plus de 350 km.

Moins puissante, pas moins joueuse
Sur les routes viroleuses des Ardennes , la Honda CB500X est plus à son avantage. Elle joue de sa partie cycle équilibrée et stable pour éviter les gros freinages et les relances. En restant dans les tours et en jouant de la boîte, douce et précise, la CB500X suit sans mal des machines bien plus puissantes. La sonorité de son bicylindre n’est pas désagréable. Il se montre plus enjoué que celui d’une Honda NC 750 (non disponible en A2) mais moins volontaire qu’une Kawasaki Versys 650 ou qu’une Yamaha Tracer 700, plus puissantes d’une vingtaine de chevaux et également disponibles en version A2, mais bridées.

Sûre et stable
Le châssis en acier de conception assez basique procure, comme à l’habitude chez Honda, une sensation de sécurité et de stabilité bienvenue pour les nouveaux utilisateurs. Pour honorer son appartenance à la famille des trails routiers, la X a un débattement de fourche de 150 (120 pour les versions sport-GT et roadster). Elle gagne alors en confort sur route chaotique. Le simple disque avant manque un peu d’endurance sur les prises de levier forcés. Nous avons aussi trouvé que le frein arrière manquait légèrement de progressivité du fait d’un ABS d’origine un peu trop intrusif.

Verdict
Seule sur l’offre trail routier nativement disponible en A2, la Honda n’a pas à rougir de son petit moteur ni de sa partie cycle performante. Particulièrement économe et équilibrée, bien finie et capable de vous emmener loin dans un réel confort, elle a vraiment tout d’une grande à exception faite de son tarif. A 6 099 €, soit 1 800 € de moins qu’une Kawasaki Versys 650, difficile en effet de trouver meilleure moto neuve pour voyager pour qui vient d‘obtenir son laisser-passer dans le monde du deux-roues motorisés !

(En 2017, Honda a fait évoluer sa 500X à l’occasion de son passage à la norme Euro4. Son échappement, plus carré, et ses platines repose-pieds la distinguent de la version 2016. Son tarif a été revu à la hausse. Il est désormais de 6 599 €).

Fiche technique

Honda CB500X (données constructeur)
Moteur
- Type : bicylindre en ligne à refroidissement liquide ; 4T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
- Cylindrée (al. x cse) : 471 cm3 (67 x 66,8 mm)
- Puissance maxi : 47,5 ch à 8 500 tr/min
- Couple maxi : 4,38 m.kg à 7 000 tr/min
- Alim. /dépollution : injection/Euro 3
Transmission
- Boîte de vitesses : 6 rapports
- Transmission finale : par chaîne
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 320 mm (2 pistons) ABS
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 240 (simple piston) ABS
- Pneu Av - pneu Ar : 120/70/17 - 160/60/17
- Réservoir (réserve) : 17,5 litres (n. c.)
- Poids annoncé : 196 kg (tous pleins faits)
- Hauteur de sellle : 810 mm
Pratique
- Coloris : noir mat, blanc, rouge, orange
- Garantie : 2 ans pièces et M. O., assistance
- Prix : 6 099 €

Publicité