En images

visuel visuel visuel visuel visuel

En marge de la course de côte de motos anciennes Ventoux Classic, le MC2A a organisé un hommage à Claude Lambert. Le monde du side-car a répondu présent : une cinquantaine de machines à trois roues ont défilé entre Malaucène, au pied du Ventoux (Vaucluse), et la station de ski du Mont Serein à Beaumont-du-Ventoux.

Né à Genève en 1931, le Suisse Claude Lambert avait débuté la moto durant son service militaire. Tout juste démobilisé, il se lance dans la compétition, tout d’abord en solo. Il brillera en tant que pilote sidecariste après avoir été passager. Il fut l’un des acteurs du Continental Circus et raccrochera le cuir au début des années 70.

Courses de côte
Installé depuis le milieu des années 60 à Tulette en Drôme provençale, Claude Lambert, associé à l’Avignonnais Francis Bourdon, a marqué l’histoire de la course de côte du Mont Ventoux qu’il a remportée deux fois.

Entourant la famille de Claude, de nombreux sidecaristes de compétition étaient présents le 1er mai 2017, à commencer par le plus titré des français, Alain Michel, champion du monde en 1990 et vice-champion du monde en 78, 81 et 86.

Claude avait su être de bon conseil pour plusieurs générations de sidecaristes, ce qui expliquait la présence de Claude Douniaux (pilote des sixties), Joël Enndewell (pilote des seventies) et même celle d’Estelle Leblond, récente championne de France en F2, qui va participer au Tourist Trophy pour la 5e fois cette année.

Au Mont Serein, enneigé durant la nuit, Francis Bourdon, passager de Claude Lambert à partir de 1964, nous a relaté, entre rires et larmes, quelques faits de courses et anecdotes au cours d’une belle et émouvante allocution.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité