En images

Harley-Davidson accélère le mouvement et nous dévoile un éventail de nouveaux modèles et motorisations qui seront commercialisés entre 2019 et 2022. Un plan destiné à rassurer les actionnaires et la clientèle sur l’avenir de la marque. Pour cause, les profits s’érodent depuis quelques années et la récente décision européenne de taxer les importations américaines met Harley en difficulté sur ce marché.

Harley sort de sa zone de confort
Parmi les nouveautés notables : la Pan America 1250. Une moto dévoilant la vision du GROS trail selon la firme de Milwaukee. Le lancement est prévu en 2020. La même année sortira le Streetfighter de la marque, un roadster body-buildé de 975 cm3 ou un nouveau modèle « custom » de 1 250 cm3, descendance illégitime d’un bobber et d’une machine de flat track. (Les visuels sont dans le portfolio ci-dessus).

« Notre souhait est d’aller capter une nouvelle clientèle », affirme Manoël Bonn responsable marketing de la marque. « Nous voulons aller là où l’on ne nous attend pas, et là où il y a une attente. Nous avons mené des enquêtes auprès des nouveaux motards pour connaître leurs envies, leurs besoins. C’est de là qu’est partie cette volonté de diversification pour aller chercher quelques parts de marché supplémentaires sur les secteurs très prometteurs du trail routiers et du gros roadster. »

Un virage électrique inévitable
Les américains misent aussi gros sur l’électrique avec la Harley Davidson LiveWire. Une moto qui sera restée dans les cartons de la marque quelques années : on a pu l’apercevoir, Scarlett Johansson à son guidon, dans Avengers : l’ère d’Ultron en 2015. Elle devrait débarquer dans les boutiques dès 2019. La LiveWire sera suivie par d’autres modèles à l’horizon 2022 pour élargir le choix avec des produits plus légers, plus petits et plus accessibles. Fait notable, on peut apercevoir sur plusieurs schémas que la marque s’intéresse aussi à la question des nouvelles mobilités urbaines au travers de deux rouesélectrique ultras légers.

Le marché asiatique aussi en ligne de mire
Ces grosses cylindrées sont principalement destinés au marché américain et européen, mais Harley Davidson compte bien s’implanter aussi sur le marché asiatique grâce à une offre accessible de plus petites cylindrées (250 cm3 à 500 cm3). Une implantation qui démarrera avec l’amélioration et le développement de leur production en Inde.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité