La Harley-Davidson XG750R, dévoilée le 1er juin lors de l’AMA Pro Springfield Mile dans l’Illinois (USA), est une machine de compétition, sans frein avant ni phare n’a évidemment pas pour vocation à être commercialisé en version route, et c’est bien dommage.

Car par sa ligne ramassée, typique des machine de flat track avec leur arrière tronqué et leur avant renfrogné, aurait de quoi séduire de nombreux clients attirés par la mode de l’ovale.

Come back
Le département Screamin’ Eagle de Harley (la compêt’) a travaillé en collaboration avec Vance & Hines Motorsports pour (body)builder ce flat-tracker, première machine de flat track que la marque américaine présente depuis 44 ans. V&H était déjà partenaire de l’équipe de dragster HD d’usine. Leur V-Rod a remporté 8 des 12 derniers championnats NHRA Pro Stock Motorcycle.

Sans frein ni loi !
Si l’on s’intéresse à la technique, on découvrira que la partie-cycle est complètement nouvelle et répond aux standards requis de ce type de compétition : carde tubulaire en acier hyper léger, jantes Performance Machine RSD en 19 pouces à l’avant et à l’arrière et aucun frein à l’avant, comme le veut la tradition.

La finition est néanmoins sublime comparé au modèle de route qu’est la basique et urbaine Harley-Davidson Street 750 : on remarque la magnifique ligne d’échappement V&H 2 en 2 longeant le côté droit de la machine protégé par une belle feuille de carbone.

À la chaîne
Mais aussi la selle mono réinterprétant astucieusement le dessin des anciennes XR, le réservoir retaillé dérivé de la XR 1200 qui dissimule la boîte à air et sans doute un gros carburateur en lieu et place de l’injection. Notons aussi la transmission finale par chaîne (et non par courroie), là encore pour les besoins de la cause : gagner des chevaux !

Revolution
Le moteur de la XG750R est le V-twin Harley Revolution X à injection et refroidissement liquide, développé pour la 750 Street. En version commerciale, il développe 57 ch à 8 000 tr/min pour un couple maxi de 6M.kg à 4 000 tr/min, mais ce moulin plutôt placide a été préparé pour la compétition afin d’aller se mesurer à la concurrence dans la catégorie GNC2 lors des courses sur un anneau d’un mile (1,6 km).

Jeunes talents
Dans cette série, destinée aux jeunes talents, les concurrents utilisent habituellement des monocylindres 450 cm3 de plus de 60 ch sur les circuits de short track, TT et half mile, mais sur les circuit d’un mile, ce sont des bicylindres refroidis par eau qui sont choisis. On voit alors évoluer les moteurs des Kawasaki ER-6 et autres Yamaha MT-07.

« Le XG750R a démontré un grand potentiel dans les essais et les premières courses de la saison », commente Kris Schoonover, manager du programme Compétition de Harley-Davidson.

Développement
« Mais comme sur n’importe quelle machine de course, il reste du travail à accomplir. Nous sommes particulièrement enthousiastes à l’idée de tester le XG750R en compétition. Nous mettrons la saison à profit pour évaluer ses performances et envisager la possibilité de confier également cette nouvelle machine à Brad Baker ».

Brad Baker, pilote d’usine de 23 ans et vainqueur du championnat 2013 AMA Pro Grand National, a donc eu la chance de piloter le XG750R. Tout comme le rookie Davis Fisher (photo) qui, à 18 ans, a gagné le championnat 2015 dans la catégorie AMA Pro GN2. La XG750R est engagée en AMA Pro GN1 avec lui au guidon cette année, pour préparer le terrain à Brad « the Bullet » Baker en 2017.

On aimerait bien s’asseoir un jour nous aussi sur sa selle monoplace à dosseret effilé si stylé. Dommage qu’il n’y ait pas de suite commerciale à ce programme. Enfin sait-on jamais…

Dans la Boutique Motomag.com

- À savourer, le recueil d’illustration « Les Américaines » de Philippe Gürel

Publicité

Commentaire (0)

Publicité