Essai

En images

Harley-Davidson SuperLow 1200T : dur le duo… Harley-Davidson SuperLow 1200T : finition excellente Harley-Davidson SuperLow 1200T : pare-brise réglable Harley-Davidson SuperLow 1200T : freinage « apaisé » Harley-Davidson SuperLow 1200T : faible contenance des valises
Article

Harley-Davidson a ressuscité un concept qui avait été abandonné voilà plus d’un demi-siècle : la Sportster de voyage. Dans la famille des entrées de gamme fabriquées à Milwaukee, prenez la SuperLow dont l’assise culmine à seulement 705 mm. À son « petit » moteur de 883 cm3, préférez le 1200 un peu plus coupleux et puissant de la Custom, à laquelle vous emprunterez aussi la selle à double étage. Placez les repose-pieds dans une position médiane, agrémentez le tout d’une paire de sacoches et d’un pare-brise : vous obtenez cette SuperLow 1200T qui n’usurpe pas son nom tant elle est super-basse.

Relativement étroite aussi, mais pas super-légère pour autant : 274 kg avec les pleins. Soit, malgré tout, 97 kg de moins qu’une Road King, la plus svelte des GT de la marque ! Les novices apprécieront, mais resteront méfiants lors des demi-tours…

Conduite apaisée de rigueur
Le simple disque avant appelle aussi à une conduite apaisée et quand la confiance s’installe, les ergots des mini-marchepieds, eux, se chargent de rappeler que le secret de la maniabilité réside en partie dans un centre de gravité placé très bas. Quitte à lâcher des gerbes d’étincelles dans tous les virages serrés et à ne pouvoir descendre les trottoirs (seulement 95 mm de garde au sol à vide)…

Il reste un V-twin expressif, même s’il est moins feutré que le 1690 cm3 des « vraies » Touring. Le confort se joue au niveau de la position de conduite décontractée, de la selle anatomique et des amortisseurs réglables. Du moins, tant que le revêtement ne se dégrade pas trop. Et si toutefois vous mesurez plus de 1,75 m, vous risquez de vous sentir à l’étroit. Le concessionnaire ne manquera alors pas de vous orienter a minima vers une Dyna Switchback, comparable dans l’esprit mais bien plus onéreuse…

Routière à moindre coût
La SuperLow 1200T est incontestablement la plus routière des Sportster, d’ordinaire destinés à la ville et aux courts trajets. Elle n’offre pas le confort pullman des haut de gamme de la marque, deux fois plus chers mais sera une bonne affaire à condition de faire partie des petits gabarits pour laquelle elle a été conçue.

L’essai complet dans Moto Magazine !

- Retrouvez l’essai complet de la Harley-Davidson SuperLow 1200T dans Moto Magazine n°330 (septembre 2016), en vente par correspondance dans la Boutique Motomag.com

- Ne manquez pas notre reportage sur les Émirats Arabes Unis en Harley-Davidson dans Moto Magazine n°327 (mai 2016), en vente par correspondance dans la Boutique Motomag.com

- Pour ne rater aucun Moto Magazine, nous vous proposons deux formules d’abonnement. Abonnement au mensuel Moto Magazine ou abonnement au mensuel et aux hors-séries. Dans un cas comme dans l’autre, la version numérique est offerte.

Commentaire (1)

Fiche technique

Harley-Davidson SuperLow 1200T (Données constructeur)
Moteur
- Type : bicylindre en V à 45, 4T, culbuté, 2 soupapes par cylindre
- Cylindrée (al. x cse) : 1202 cm3 (88,9 x 96,8 mm)
- Puissance maxi : 67 ch à 5 750 tr/min
- Couple maxi : 9,8 ch à 3 750 tr/min
- Alim./dépollution : injection/Euro 4
Transmission
- Boîte de vitesses : 5 rapports
- Transmission finale par courroie
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 300 mm (2 juxt.) + ABS
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 260 mm (2 juxt.) + ABS
- Pneu Av : 120/70 ZR-18
- Pneu Ar : 150/70 ZR-17
- Réservoir (réserve) : 17 l (n.c.)
- Poids annoncé 260 kg à sec
- Hauteur de selle : 702 mm
Pratique
- Coloris noir (bicolore + 300 €)
- Garantie : 2 ans pièces et M.O.
- Prix : 12 690 €

Publicité