Essai
Article

La Slim, 6e déclinaison de la gamme Softail, ne fait pas à proprement parler dans la minceur et doit son nom à son aspect minimaliste. Elle incarne le bobber version luxe (19.190 € ou 19.390 € selon coloris), aux côtés du Sportster 1200 Forty-Eight et de la Dyna 1600 Street Bob.

On y retrouve donc des caractéristiques habituelles de la famille : faux cadre rigide, imposante fourche surmontée d’une grosse optique et moteur V-twin de 1690 cm3. La Slim se distingue par sa selle monoplace, par ses garde-boue tronqués et par l’intégration des feux dans les clignotants. Et elle propose aussi un coloris noir mat qui achève à la perfection son image rebelle.

Renouer avec le cruising

Les premiers kilomètres révèlent une certaine aisance compte-tenu du poids (305 kg à sec), grâce à un centre de gravité bas et un large guidon. Mais les premiers virages rappellent à l’ordre (ça frotte à qui mieux mieux) et invitent à renouer avec le cruising à l’américaine.

Le freinage dispose désormais d’un ABS efficient et invisible dont on vous exposera le fonctionnement dans notre Moto Magazine du mois de mai.

Gorgé de couple

Le centre des plaisirs de cette machine reste bien sûr son gros V-twin,, souple et gorgé de couple, qu’on ne se lasse pas de solliciter. Sans oublier le confort général offert par la suspension de qualité placée à l’horizontale, sous la boîte de vitesses.

Au final, cette Slim n’a guère de concurrentes si ce n’est une certaine Yamaha 1900 Midnight Star, bien moins chère (16.500 euros) et aux prestations reconnues, mais toujours en quête d’image…

 - 
Infos en plus
Publicité