Le blog Radars-auto.com nous apprend que les 14 radars automatiques fixes installés dans le Gers ont flashé à 21.069 reprises en 2009. Un joli score, l’appareil installé sur la N124 à Pujaudran détenant le triste record du département, avec 7452 crépitements alors qu’il n’a été installé qu’en octobre 2009. Le second appareil, sur la D930 à Jegun, pointe à 2262 infractions, tandis que celui de la N21 à Auch complète le podium avec 2129 infractions relevées.

Infractions bénignes. Mais le pire dans ces statistiques toujours effarantes demeure la nature des fautes commises par les conducteurs flashés : 91,77 % des flashes concernent un excès de vitesse qui ne dépassait pas les 20 km/h ! Les grands excès de plus de 50 km/h, théoriquement susceptibles d’être à l’origine des accidents les plus graves, ne représentent que 1,05 % des infractions. Et l’on se tue à nous faire croire que le système de contrôle sanction automatisé n’est pas qu’un odieux jackpot pour le Trésor Public…

Publicité
Publicité