Les Motards en colère du Gard (FFMC 30) ont mené une nouvelle opération, intitulée « atelier peinture », visant à marquer l’emplacement de radar, le samedi 25 octobre.

Ne manque pas d’R
À l’aide d’une peinture répondant à la norme autoroutière (non glissante), la trentaine de militants présents ce jour, ont dessiné sur le sol un grand R, dans un triangle, afin de renforcer la signalisation de cinq radars fixes, installés dans l’est du département.

Cinq radars
Les militants ont commencé par le radar situé sur la RD 6580, près de la commune Les Angles (Gard), puis celui du croisement Pujaut-Tavel. Ils ont poursuivi par le radar situé à la sortie de Saint-Géniès de Comolas, sur la RD 980 et celui de la RD 6, à Sabran. Ils ont terminé leur action par le radar de la RD 6086, à la hauteur des Croisées.

Plus visible
L’objectif annoncé des motards était de renforcer l’emplacement des radars, dont la signalisation est placée à plusieurs kilomètres en amont. « Nous, on signale le radar 500 mètres avant, explique la FFMC 30. C’est plus efficace, et moins piégeant pour les usagers de la route entrant dans une zone accidentogène. C’est d’autant plus vrai lorsque le radar est carrément caché, soit par un platane ou un poteau en béton, comme à Saint-Géniès et aux Croisées ». (voir photo ci-dessous)

les radars se marquent avec un grand « R »

Les automobilistes de passage ont encouragé et félicité les motards pour cette action et cette « œuvre d’art », bien utile, dessinée sur le sol.

La FFMC est au travail dans toutes les régions de France, soutenez-la pour encore mieux vous défendre en portant ses couleurs

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité