Le traçage des itinéraires personnalisé recourt à BaseCamp, le logiciel de Garmin. La capacité d’enregistrement de points de parcours est portée à 3750, ce qui constitue une performance dans ce domaine. Par contre, aucun mode « parcours sinueux » n’est annoncé pour sélectionner les routes à virages.

La manière d’indiquer les changements de directions sera plus détaillée. Au lieu d’un simple « tournez à gauche dans 200 m », le conducteur entendra : « Tournez à gauche après l’église ». Voilà qui réduira le nombre de situations anxiogènes à l’approche d’un carrefour.

Le nombre d’informations en temps réel sera développé par l’intermédiaire de l’application Garmin Smartphone Link. Le GPS pourra alors afficher la météo, le trafic routier, etc. selon les options retenues.

Sa polyvalence auto/moto est assurée par un kit de fixation spécifique. De plus, un microphone et un haut-parleur permettent de l’utiliser en kit mains-libre.

Le tarif annoncé est de 750 €, soit quelques 250 € de plus qu’un Garmin Zumo 390 LM. Vivement le test pour vérifier si ce supplément est justifié.

Publicité
Publicité