- Son nouveau coéquipier, l’Italien Philippaerts, connaît des fortunes diverses qui l’éloignent du podium. Victime d’un casque capricieux en première manche, il laisse le dernier accessit à Ramon dans les deux derniers tours, avant de louper son envol en seconde manche et cravacher pour revenir en sixième position.

- Côté tricolore, l’attente envers Sébastien Pourcel, pilote du team Kawasaki GPKR, était grande au vu des performances qui l’avaient mené à la quatrième place du championnat 2007. Malheureusement, cette nouvelle saison démarre de la plus mauvaise des manières : il repart du plat pays avec cinq petits points, victime d’un sélecteur de vitesse tordu dès le premier tour de la première manche, puis envoyé assez violemment au sol lors du second round.

- Mal à l’aise dans cette silice noire et mécontent de son moteur, l’autre pilote GPKR, le Belge Kevin Strijbos (n°161) se contente de prendre des points en attendant des jours meilleurs (7e puis 14e).

MX2 : Rattray a les crocs
- Ecarté des Grands Prix depuis le déplacement de Loket (République Tchèque) au mois d’août dernier, le Sud-Africain de chez Red Bull KTM, Tyla Rattray (n°4) a montré une rage de vaincre incroyable tout au long du week-end de course.
- Vainqueur dès le samedi de sa manche qualificative en plus de la séance chronométrée, meilleur temps du warm up, le Zoulou a enfoncé le clou en s’adjugeant les deux courses officielles devant le champion du monde MX2 2007, l’Italien Antonio Cairoli (n°222).
- À la faveur de ses deux deuxièmes places, ce dernier, pilote officiel Yamaha De Carli Red Bull, s’empare aussi de la deuxième place du classement du Grand Prix et du provisoire du championnat.

- À n’en point douter, Cairoli sera à surveiller pour les prochaines échéances considérant la façon dont il est revenu aux basques du futur vainqueur dans les derniers tours du second round. L’explication tient au fait qu’il reprend depuis peu le guidon d’une 250 cm3 4-T après avoir passé beaucoup de temps et d’énergie, cet hiver, au développement de la 450 cm3 4-T qu’il pilotera en 2009.

Jamais aussi véloce qu’à chaque occasion qu’il a de rouler à domicile, le Hollandais Erik Eggens (n°80) termine sur la dernière marche du podium en prenant une quatrième puis une troisième place.

Français : pas mieux en MX2
- En MX2 non plus, les couleurs françaises n’ont pas brillé. Seuls Aubin et Boog tirent plus ou moins leur épingle du jeu en prenant les 7e et 8e places du général.
- Un peu décevant de la part de Nicolas Aubin (Yamaha Ricci Racing n°131) qui ambitionne une place de choix dans l’échiquier mondial. Lui aussi a énormément souffert du circuit exigeant, ne parvenant pas à profiter de ses excellentes sorties de grille.

- Au contraire pour Xavier Boog (Suzuki n°121), l’entame de saison apparaît de bon augure puisqu’il réussit à suivre le rythme de concurrents plus habitués à jouer les premiers rôles et même à leur reprendre du temps.
- Rapides mais inconstants dans leur résultat, Tarroux, Boissière, Paulin et Leuret repartent de Hollande avec une manche vierge suite le plus souvent à des chutes rédhibitoires.

Enfin, Grand Prix à oublier au plus vite pour Frossard (abandon mécanique) et Musquin (chutes), auteurs de zéros pointés et Vongsana, lâché par sa mécanique.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité