En images

La 41e édition du Dakar vient de débuter le 6 janvier 2019, à Lima. Avec un seul pays traversé, le Pérou, l’épreuve de cette année est plus courte. Elle se terminera, toujours à Lima, le 17 janvier. Frédéric Barlerin, originaire de Côte-d’Or (21) est l’un des 3 pilotes moto français à avoir pris le départ de ce Dakar 2019 dans la catégorie « Original by Motul », c’est-à-dire sans assistance.

Comment t’est venue cette idée ?
Lorsque j’étais môme, j’allais avec mon père sur les bords de route dans la Nièvre voir passer la caravane. J’ai commencé la moto et les rallyes à 28 ans et j’ai eu la chance de rencontrer la légende du Dakar, Marc Joineau. Le 27 décembre 2017, à l’occasion de l’anniversaire des 40 ans de l’épreuve, Marc a accepté de me prêter sa moto. Au guidon de cette Suzuki 650 DR, celle avec laquelle il était arrivé 9e du Dakar, j’ai pu reproduire la descente de Paris à Monaco. C’était juste avant de partir avec ma propre moto sur l’Africa Eco Race.

Pourquoi cet intérêt pour le Dakar sans assistance ?
Je veux revivre le Dakar à l’ancienne. Le soir, après les étapes, je ne pourrai compter, pour faire ma mécanique, que sur moi-même et sur la solidarité des 32 autres pilotes moto Original by Motul (anciennement les « malles motos »). Quelque part, nous sommes le plus gros team du Dakar ! Et je peux compter sur le soutien, en France, de mes partenaires - amis et famille - et sur les précieux conseils délivrés par Marc Joineau et bien d’autres pilotes.

Quel est ton objectif ?
Il est double : finir le Dakar en limitant la casse au maximum bien sûr afin de ne pas avoir trop de réparations le soir en fin d’étape. Je pourrai ainsi faire passer le message aux enfants des associations que je suit que l’on peut vivre ses rêves !

Frédéric a obtenu de l’organisation du Dakar 2019 le droit d’endosser le numéro 125, le même que portait Marc Joineau à l’époque.
Vous pouvez suivre Frédéric sur son blog ainsi que sur son Facebook RallyeFred.

Frédéric avec à gauche, la moto de Marc Joineau et, à droite, celle avec laquelle il s’est engagé au Dakar 2019.

 - 
Publicité

Commentaire (0)