700 motards à Tours (37)

JPEG

Samedi 18 septembre : Plus de 700 motards sont dans la rue pour dire non au projet d’allumage systématique des feux pour tous en plein jour. Le cortège de la manifestation, après un passage dans les rues de la ville, se scinde en deux groupes.
L’un rejoint un carrefour au nord de la ville pendant que l’autre en rejoint un sur le sud. C’est sur ces deux lieux que les motards interpellent les automobilistes et distribuent des tracts expliquant leur action.
Les réactions de ces derniers sont mitigées, mais la plupart d’entre eux ont clairement manifesté le désir d’en savoir plus, notamment en dialoguant avec les motards.

Frédéric Douay correspondant 37

Une première à St Etienne (42)

JPEG

Plus de 300 motards, venus principalement de la Loire, de la Haute Loire et de l’Allier, ont répondu à l’appel de la FFMC 42 pour cette journée d’action du 18 septembre.

Parti du parking du stade Geoffroy Guichard, le cortège a parcouru les rues de la ville très fréquentées en cette après-midi ensoleillée. Une halte sur la Place de l’Hôtel de ville a été l’occasion de faire part, aux personnes présentes, des dangers de l’allumage des feux de code de jour pour tous. La manifestation s’est poursuivie sur le boulevard Cours Fauriel paralysant la circulation et permettant aux membres actifs de distribuer des tracts aux automobilistes présents.
Cette première manifestation stéphanoise des motards organisée par la toute jeune FFMC 42 est une belle réussite .

Bernard Lavandier Correspondant 42

Nancy : Phares éteints pour les motards (54)

JPEG

Samedi 18 septembre, 600 motards se sont ébranlés depuis le parking du Zénith à Nancy à 15 heures en direction de la Préfecture de Meurthe et Moselle.
La FFMC 57 s’est jointe au cortège, ainsi que de nombreux motards vosgiens. Symboliquement et tout le long du parcours, les motos ont roulé feu éteint. Après un long et bruyant arrêt devant le Préfecture, la dispersion de la manifestation a été prononcée, sans incident.

France WOLF, correspondante 54.

Lille : encerclement de la Pref’ (59)

JPEG

Après un départ à 14H30 de la grand place de Lille, 3500 motards ont sillonné les rues de la capitale du Nord avant d’encercler la Préfecture durant près de 45mn. Mais cette opération n’a pas calmé les motards Lillois, qui sont ensuite repartis en plusieurs cortèges sauvages, avec des opérations escargots sur les autoroutes du département.

Cependant la médiatisation est réussie puisque le secrétaire de la FFMC 59 est intervenu en direct au JT de FR3, le soir même.

Forte mobilisation à Lyon (69)

JPEG

2000 motards ont répondu à l’appel de la FFMC 69 dans la capitale des Gaules. Cependant le cortège a dû être modifié au dernier moment, puisque la préfecture a menacé personnellement le secrétaire de l’antenne lyonnaise de représailles si le radar , que la manif devait côtoyer , était dégradé.
Le clou de la manifestation a été la crémation d’un cercueil noir représentant le motard invisible devant les grilles protégeant la préfecture.

Poitiers (86) : occupation du péage de l’A 10

350 motards accompagnés par des militants FFMC 86 ont occupé le péage de Poitiers -Nord sur l’A 10 durant près de 2H samedi 18/09. Durant ce laps de temps, tracts et pétitions ont été diffusés auprès des automobilistes. Ensuite une délégation de 6 personnes a été reçue en Préfecture par le sous-préfet de permanence M. Le Guen, en charge de la securité civile et du développement régional, collaborateur direct de M. Prévost, préfet de région .

Au cours de cette rencontre les militants FFMC, ont réitéré leur demande de disposer d’un circuit d’un circuit auto-moto au Vigeant adapté à la mise en oeuvre d’actions pédagogiques.

Epinal (88) : contre les feux (et les radars)

JPEG

450 motards sont retrouvés à Epinal (88) samedi 18 septembre non loin du Parc des expos de la ville. Le mot d’ordre du refus de l’allumage des feux a été renforcé par la dénonciation des infrastructures dangereuses en agglomération notamment à Golbey -où la municipalité s’acharne à maintenir des infrastructures dangereuses pour les motards. Enfin l’arrivée prochaine des radars automatiques a fini de souder les motards entre eux.
Les automobilistes ont dans leur grande majorité signé la pétition sans problème, seuls deux irascibles ont provoqué un accident. Un automobiliste a foncé sur une moto et a blessé ses deux occupants et un autre a dû être maîtrisé.

Cette mobilisation a porté ses fruits, puisqu’une délégation de la FFMC 88 sera reçue le lundi 20 septembre par le Directeur de cabinet du préfet.

Philippe VINCENT -Correspondant 88

Publicité

Commentaire (0)

Publicité