À la FIM, venue en force à ce Bol d’Or, on préfère esquiver la question en avouant que rien n’est encore vraiment envisagé et encore moins décidé… Par la voie d’un officiel qui veut rester incognito, l’honorable institution basée à Genève, en Suisse, admet toutefois que des négociations sont en cours avec les manufacturiers engagés en Endurance. Chez Michelin, on confirme l’existence de ces négociations.

« Nous, les manufacturiers engagés dans la discipline et la FIM, avons crée un groupe de travail pour réfléchir sur une éventuelle limitation des pneus en course », nous explique Piero Taramasso, nouveau responsable des activités deux-roues chez Michelin Motorsport. « L’Endurance demeure une discipline phare pour Michelin en termes de Recherche et Développement car elle permet de travailler sur les performances clefs des pneumatiques, à savoir la longévité, la sécurité et la performance. Nous pensons qu’une réduction du nombre de pneus en course nous obligera à développer encore plus nos produits. »

Pour l’instant, ce groupe de travail n’est pas ouvert aux constructeurs ni aux teams car « il s’agit d’élaborer des propositions, avant d’en discuter », continue Piero Taramasso. « Si une telle proposition devrait être appliquée, elle ne le serait pas avant 2015. »

Affaire à suivre…

Publicité

Commentaire (0)

Publicité