Le site du journal Paris Normandie relate un fait divers qui nous attriste. Le 4 août dernier, il est 11 heures dans le quartier de Caucriauville, au Havre (76). Un Alsacien de 41 ans accompagne une amie, désireuse de vendre une moto de cross de 2010, de marque KTM. Ils se rendent, en camionnette avec la moto à l’arrière, sur le parking sur lequel ils avaient donné rendez-vous à l’acquéreur potentiel. « Je me suis dit, c’est chouette le coin », explique cet homme à Paris Normandie.

Embrouille
Il n’aura pas le loisir d’apprécier longtemps la banlieue normande. Deux gars arrivent, inspectent la moto dans la camionnette et repartent au prétexte d’aller chercher l’argent de la transaction (6.500 euros étaient demandés). Puis d’autres personnes viennent, et repartent. Le vendeur voit alors arriver dix hommes « avec plusieurs battes de base-ball » et des couteaux. Il est roué de coups, pendant que deux des agresseurs coupent les sangles de la moto. Ils la démarrent et partent avec. « Si vous ne partez pas, on vous plante », s’entend-il dire en conclusion...

Guet-apens
L’homme se dit d’autant plus surpris que la personne ayant conclu l’affaire au téléphone semblait « très polie. On nous a dit : "on vous paie le déplacement, venez nous la livrer." » Cette courtoisie aurait peut-être pu lui mettre la puce à l’oreille. Il s’agit de rester extrêmement vigilant lors d’une transaction conclue sur Internet, surtout si on ne connait pas l’acquéreur potentiel, ni le lieu dans lequel il demande de se rendre.

Publicité
Publicité