Il va donc interpeller le ministre de l’interieur, Brice Hortefeux, pour connaître la position des représentants de l’Etat dans le Vaucluse « qui ne tiennent pas compte de l’avis favorable rendu par une Commission ad hoc et qui utilisent des motivations dont le fondement est discutable pour interdire une manifestation sportive. »

Pour ne rien arranger, le Moto Club de Goult vient de recevoir un arrêté refusant de ré-homologuer son circuit.

Reste à savoir si le ministre va tendre l’oreille et répondre aux questionnements de la fédération sportive.

Publicité
Publicité