Talents français

On aura retenu toutefois quelques motifs de satisfaction : l’excellent niveau des compétiteurs (et trices) hexagonaux dans les disciplines tout terrain en particulier (en enduro, ils ont tout raflé…), des jours prometteurs sur piste au niveau international (Loris Baz, Louis Rossi, Johann Zarco…), l’augmentation du nombre de licenciés (+6% en 2012) et la mise en place d’épreuves tremplin à destination des jeunes (avec Yamaha).

Élection

Enfin, surprise du jour, le président s’est attardé sur le mode de scrutin lié à son propre poste. L’élection du chef suprême repose actuellement sur 50 votants. Notoirement insuffisant à ses yeux (et presque gênant, sa candidature ayant recueilli quasiment 98% des votes cette année).
Il souhaite donc proposer un changement de système incluant une base élective plus large (1000, 1500 ?). Et parallèlement fixer à trois le nombre de mandats possibles, soit douze ans d’activité.

C’est dire qu’on a presque senti un vent de démocratie souffler sur l’assistance. Un président qui ne s’accroche pas à son poste ad vitam : c’est assez rare pour être souligné. Et salué casque bas !

Photo d’illustration

Dans la boutique

Publicité

Commentaire (1)

Publicité