Depuis le 26 juin 2016, se tient à Alençon, dans L’Hôtel du département de l’Orne, une exposition concernant Louis Guillaume Perreaux, « l’Ornais qui inventa la moto ». Cette manifestation fête autant le bicentenaire de la naissance de l’inventeur que l’actualité de la moto dans la région.

« Il a miniaturisé le moteur à vapeur », explique Guy Rolland, ancien motoriste, historien de Louis Guillaume Perreaux, et auteur d’un ouvrage le concernant présenté sur Motomag.com en décembre 2015.

Émotion
Dans sa cage de plexiglass, elle est là dans le hall de l’Hôtel du département de l’Orne, la première moto, inventée et construite entre 1868 et 1873. Et pour tout amateur d’histoire de la mécanique, c’est une véritable émotion que de pouvoir contempler d’aussi près ce véritable ouvrage d’horlogerie, réalisé par celui qui inventa aussi la machine à diviser un millimètre en 1 500 parties !

Bientôt au panthéon des Arts et métiers
Prêté par le Musée de Sceaux dans les Hauts-de-Seine, le vélocipède à vapeur est un prototype unique au monde. Il restera visible à Alençon jusqu’au 2 octobre 2016.
Voilà bien 20 ans que Guy Rolland, œuvre pour qu’enfin le département reconnaisse et célèbre l’immense talent et la valeur du travail réalisé par celui qui, bien qu’officiant à Paris, signait ses écrits et ses brevets Louis Guillaume Perreaux « de l’Orne ».

« Il va aussi entrer au panthéon des Arts et métiers », précise l’auteur. Pour le bicentenaire de la naissance de Perreaux (1816-1889), le Conseil départemental de l’Orne a plutôt bien fait les choses. Tout au long d’un cheminement entre l’accueil et le hall de l’Hôtel du département, des panneaux didactiques racontent les principales inventions de cet Ornais natif d’Almenêches.

Le Mig, Le sidecar cross, Heller et Bagster
Dans le hall, autour de la machine, l’expo propose aussi au visiteur de découvrir l’actualité de la moto dans l’Orne à travers ses sportifs motocyclistes, son industrie et une moto française Dresch prêtée par le Rétro moto club d’Alençon.

Ainsi en est-il de Fabrice Miguet, dit le Mig, pilote de vitesse spécialiste des courses sur route et Français le plus rapide sur le Tourist Trophy (île de Man-GB). Le side-car cross est aussi à l’honneur avec le duo Bastien Chopin-Yohann Hydulphe, équipage vice-champion de France en 2015.

Côté industrie, l’équipementier Bagster, basé à la Ferté Macé où il fabrique une grande partie de sa sellerie, voisine avec Heller, le fabricant de maquettes de motos produites à Trun.

Il est assez rare qu’un Conseil départemental consacre en ses propres locaux une exposition dédiée à la moto et au motocyclisme, et il est donc surprenant que, pour le vernissage de celle-ci, le jeudi 30 juin 2016, aucun des industriels et des sportifs cités n’ait été présents ou représentés.

Quoi qu’il en soit, cette exposition où l’on peut voir la première moto de l’histoire mérite le détour. L’entrée étant gratuite, c’est une étape d’autant plus intéressante lors d’une virée estivale vers la Suisse Normande au Nord et les Alpes Mancelles, au Sud.

Exposition « L’Ornais qui inventa la moto »
Hôtel du Département
27 boulevard de Strasbourg
61000 Alençon
Ouverture du lundi au vendredi de 9h à 18h et le dimanche de 14h30 à 18h
Tél : 02 33 81 60 00
Web : www.orne.fr

Dans la Boutique Motomag.com

- Commandez le livre de Guy Rolland « Perreaux la première moto de l’Histoire »

Publicité

Commentaire (0)

Publicité