Une fois de plus, l’Union Européenne zappe les deux-roues motorisés… Dans un communiqué de presse daté du 16 septembre, l’association européenne des usagers à moto, la Fema (Federation of European Motorcyclists’ Associations), regrette qu’à aucun moment ce mode de transport ne soit pris en compte, dans le cadre de la Semaine de la Mobilité, organisé dans les 27 états membres de l’Union, du 16 au 26 septembre.

Semaine de l’immobilisme ?
Durant la Semaine de la Mobilité, des centaines de villes s’activent pour promouvoir les modes de transport les moins nuisibles à l’environnement. L’un des objectifs est « d’encourager les formes alternatives de déplacement, et de voyager autrement qu’en automobile privée ».

Ignorance
« Nulle part, les motocyclettes et les scooters ne sont mentionnés, même s’ils sont utilisés chaque jour par des dizaines de millions d’Européens, déplore la Fema. Cette manifestation est prisonnière d’une idéologie qui fait le focus sur trois modes de transport (à vélo, à pied, par les transports en commun) ne pouvant répondre à tous les besoins. »

Qualités méconnues
« Pourtant, l’utilisation croissante des deux-roues motorisés contribue, en ville, à réduire les embouteillages, donc la pollution, poursuit la Fema. Ils sont moins demandeurs que l’automobile d’espaces de parking. Ils participent donc à l’effort global d’amélioration de l’environnement urbain. »

Publicité
Publicité