L’Europe de la moto va compter sur lui ! Dolf Willigers, 58 ans, devient secrétaire général de la Fédération des associations européennes de motocyclistes (FEMA). En février 2015, ce motard néerlandais reprendra le poste d’Aline Delhaye, qui l’occupait depuis septembre 2006. La ressortissante belge restera coordinatrice du projet Riderscan, qui prend fin en avril 2015 ; elle sera disponible pour assurer la transition à la FEMA jusqu’en septembre prochain.

Dolf a reçu une formation juridique et économique. Il a travaillé pendant une longue période en tant que contrôleur d’entreprise aux Pays-Bas. Amateur de courses de moto, coureur lui-même, il s’est impliqué depuis 2001 dans le Motorrijders Actie Groep (MAG), association d’usagers néerlandaise.

« Alternative intelligente et rapide »
En 2012, Dolf a organisé la campagne aux Pays-Bas contre le contrôle technique périodique pour les motos par l’Europe. « Paradoxalement, alors que sur un plan mondial, l’usage de la moto est de plus en plus répandu, la pression s’accroît sur les motards du quotidien en Europe, en particulier dans les zones urbaines », estime Dolf Willigers. « Et pourtant, l’utilisation de motocyclettes dans la circulation quotidienne devrait plutôt être promue comme une alternative intelligente et rapide. Je suis impatient de diffuser ce message au niveau européen. »

La FEMA regroupe 22 associations nationales défendant les intérêts des motards, parmi lesquelles la Fédération française des motards en colère (FFMC). Elle regroupe environ 300.000 motocyclistes à travers le Vieux Continent. Son plus important succès, ces dernières années, reste le report du projet européen de contrôle technique moto à 2022.

Conférence Riderscan les 2 et 3 février à Bruxelles

Le projet européen Riderscan est destiné à ausculter l’expertise sur la sécurité routière moto dans les différents pays membres de l’Union.

Comment proposer une route plus sûre aux conducteurs de motos et scooters, comment appréhender la circulation des deux-roues motorisés (2RM) au milieu des autres usagers, sur les routes européennes, quelle communication efficace peut être mise en œuvre, quelles sont les priorités et mesures clefs… Le projet Riderscan, piloté par la Fema, se donne pour objectif d’établir des recommandations pour les instances européennes.

Le projet Ridescan organise son dernier événement public, visant à établir une sorte de bilan, les 2 et 3 février à Bruxelles. L’évènement se divise en deux sessions : une journée de séminaire, suivie d’une demi-journée de débat au Parlement européen.

Le Forum 2015 des motards européens est parrainé par les euro-députés Inés Ayalá-Sender (groupe S&D) et Wim van de Camp (groupe EPP), ainsi que par le vice-président du Comité des transports, Dominique Riquet (groupe ALDE). Il pourra compter sur la participation de Szabolcsz Schmidt, patron de l’unité de la sécurité routière de l’UE, lors des discussions sur les résultats du projet Riderscan, dans le contexte du bilan à mi parcours du programme de la Commission européenne sur la sécurité routière pour 2011-2020.

Pour plus d’information et s’inscrire à l’événement, cliquez ici

Soutenir la FFMC, c’est aussi soutenir la FEMA ! Visitez la Boutique FFMC

Publicité

Commentaire (1)

Publicité