Essai

En images

visuel visuel visuel visuel visuel visuel
Article

Après une Turismo Veloce 800 présentée en début d’année, pas très convaincante surtout au niveau de ses suspensions mal accordées, MV Agusta tente de rectifier le tir avec la Lusso, version premium équipée de suspensions semi-actives Sachs. C’est mieux, mais toujours pas parfait…

L’essai Moto Magazine en vidéo de la MV Agusta Turismo Veloce Lusso :


Essai MV Agusta Turismo Veloce Lusso : en... par Moto-Magazine

Équipement pléthorique
Mais outre ses nouvelles suspensions, la Lusso offre un équipement de série encore plus pléthorique que la version de base (si, c’est possible !), avec poignées chauffantes, béquille centrale et capteur GPS.

Attention, capteur GPS ne veut pas dire GPS… En effet, le « capteur » est une puce, capable d’enregistrer plus de 50 heures de route, que l’on peut décharger dans un ordinateur équipé de l’application MV et ainsi visualiser son parcours sur écran, avec de nombreux paramètres (distance, temps de parcours, vitesse, dénivelé, etc.). Mais avant de rouler, il faut monter sur la bête, et les plus petits ne vont pas être à la fête, avec une selle assez large qui culmine à 850 mm du sol.

Mécanique sportive
En ville, la MV est agile et braque bien, mais son moteur n’aime pas trop le roulage au pas, c’est une mécanique sportive, alors laissons le monde urbain, et place à la route, en l’occurrence, celles qui entourent le lac Majeure, dans le nord de l’Italie.

Et si le moteur donne satisfaction, il n’en est pas de même du châssis… Malgré les nouvelles suspensions, et les réglages paramétrés « Duo/bagages », la MV Agusta Turismo Veloce souffre encore d’un amortissement trop souple, occasionnant pas mal de mouvements dans les phases de grosses charges du trois cylindres.

Dommage, surtout que pour le reste, la MV est plutôt correcte. Protection OK, ergonomie et confort satisfaisant.

Verdict
Mieux suspendue, et donc plus précise en dynamique, la Turismo Veloce Lusso n’est pas pour autant devenue une fine lame sur la route. Elle souffre encore d’un châssis pas totalement au point, même si l’apport des suspensions pilotées améliore son comportement.

Reste le tarif, annoncé de 17.790 € (hors frais d’importation, dixit le site MV Agusta), un tarif qui place la MV dans une zone de turbulences, en la positionnant au même niveau que des trails routiers européens de plus grosse cylindrée (BMW S1000SX par exemple), tout en étant un cran en dessous questions prestations d’ensemble.

Vidéo bonus : zoom sur le tableau de bord


MV Agusta Turismo Veloce Lusso : les... par Moto-Magazine

Fiche technique

MV Agusta Turismo Veloce 800 Données constructeur
Moteur
Type : 3-cylindres en ligne refroidi par eau, 4 T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée (al. x cse) : 798 cm3 (79 x 54,3 mm)
Puissance maxi : 110 ch (81 kW) à 10.000 tr/min
Couple maxi : 8,5 m.kg (83 N.m) à 8.000 tr/min
Alim. /dépollution : injection/euro 4
Transmission
Boîte de vitesses : 6 rapports
Transmission finale : par chaîne
Partie-cycle
Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disques Ø 320 mm (4 opp.)
Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 220 mm (2 opp)
Réservoir (réserve) : 22 litres (n. c.)
Poids à sec : 192 kg
Hauteur de selle : 850 mm
Pratique
Coloris : gris/rouge, gris/argent
Garantie : 2 ans pièces et M.O., assistance
Prix : 17.990 € (hors frais d’importation)

Publicité