Essai

En vidéo

Des motos utilitaires, il y en a plein les catalogues des constructeurs (et c’est tant mieux), mais laissons aussi un peu de place aux machines dont le seul but est d’offrir un maximum de sensations. Pour le coup, la nouvelle sportivo-GT à compresseur de chez Kawasaki s’impose déjà comme un maître étalon du genre !

Gabarit et poids important
Dès la prise en main, on remarque une position assez radicale, tout de même. Pour preuve, la position des repose-pieds est identique à celle du modèle H2, le réservoir est large à l’entrejambe et les bracelets, bien que montés au-dessus des tés de fourche, imposent d’être plus basculé sur l’avant que sur une Z 1000 SX. Alors pour évoluer en ville, ce n’est évidemment pas l’idéal. Même si le 4-cylindres fait preuve de souplesse au pas, la moto pâtit d’un gabarit et d’un poids important.
Lorsqu’il s’agit d’enchainer les petits virages, la moto s’avère lourde et demande l’implication pour tourner. Ses 260 kg sont bien là, et sa géométrie n’est pas une alliée lors des changements d’angle. Ceci étant, la machine est précise, son train avant bien directeur et l’accord de ses suspensions équilibré. C’est donc son inertie qui la pénalise le plus, et aussi son moteur qui, sur les routes viroleuses, ne bénéficie pas de l’effet Supercharged.

Une véritable catapulte
Sur l’autoroute, je rentre deux rapports via le shifter (up and down) et je soude la poignée de gaz ! Juste le temps de cligner des yeux et la H2 SX me catapulte de 140 à 250 km/h en à peine plus de 6 secondes ! Avant les 6000 tours, on évolue dans un monde calibré, avec les rapports temps/distance habituels pour un motard familier des gros 4-cylindres. Mais passé ce cap, on entre dans une dimension parallèle du genre à distendre l’espace-temps ! Croyez-moi, l’effet compresseur est unique, et sentir l’accélération produite par cette petite hélice de 69 mm de diamètre à 12 pales, tournant à près de 130 000 tours à son régime maxi, est un grand moment de motocyclisme. L’avantage de cette hélice magique, c’est d’envoyer couple et puissance presque en même temps, offrant ainsi une grosse plage d’accélération entre 6500 et 11 000 tr/min. Et que dire de la décélération, où l’air admis gaz fermés, tamponne les ailettes de la turbine en produisant un son inimitable ?
Terminons cet essai balistique par le freinage, puissant sur l’avant malgré un toucher de levier un peu mou, et plutôt probant sur l’arrière. Quant à l’ABS à prise d’angle, j’avoue ne pas avoir été assez « bonhomme » pour le tester. Mais en ligne droite, son seuil de déclenchement est repoussé assez loin, et il ne renvoie pas d’à-coups dans les commandes.

Verdict
Hors du temps, des pressions gouvernementales, loin du politiquement correct et autres « pensées uniques », la Kawasaki H2 SX SE est un pied de nez à ce monde formaté vers lequel les pouvoirs politiques nous conduisent peu à peu... L’acheter, c’est un véritable acte militant, c’est la moto des libres penseurs, des résistants, de ceux qui assument leur mode de vie de motards, et c’est pour cela que nous l’aimons, cette machine ! Bien entendu, pour le grand-tourisme, un trail GT fera bien mieux, et pour moins cher, mais il n’aura pas la petite turbine sous la selle, celle qui rend accro dès que l’on y goûte !

Fiche technique

Kawasaki Z 1000 SX (données constructeur)
Moteur
- Type : 4-cylindres en ligne à refroidissement liquide, 4T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
- Cylindrée (al. x cse) : 998 cm3 (76 x 55 mm)
- Puissance maxi : 210 ch à 11 000 tr/min
- Couple maxi : 14 m.kg à 9 500 tr/min
- Alim./dépollution : injection avec compresseur/Euro 4
Transmission
- Boîte de vitesses à 6 rapports
- Transmission par chaîne
Partie-cycle

- Frein Av (étrier x pist.) : 2 disques Ø 320 mm ( 4 opp.)
- Frein Ar (étrier x pist.) : 1 disque Ø 250 mm (2)
- Pneus Av-Ar : 120/70 R17 av, 190/55 ZR17 ar
- Réservoir (réserve) : 19 litres (n. c.)
- Poids : 260 kg tous pleins faits
- Hauteur de selle : 835 mm
Pratique
- Coloris : vert
- Garantie : 2 ans pièces et m. o., assistance
- Prix : 21 999 €

Publicité