En images

Bridgestone S21, profil avant en pointe Bridgestone S21, un pneu mixte Bridgestone S21, roulage au sec Bridgestone S21. Les S20 Evo ne tirent pas leur révérence. Bridgestone S21, longévité accrue Bridgestone S21, triple gomme à l’arrière

Pour le lancement de ses nouvelles gommes, Bridgestone avait mis les petits plats dans les grands. Au programme, un long roulage nocturne sur la piste moderne de Formule 1 d’Abu Dhabi avec la crème des hyper sportives (Yamaha YZF R1M, BMW S 1000 RR, Kawasaki ZX-10 R), des 600 cm3 (R6, ZX 636, CBR 600) et un roadster musclé (BMW S 1000 R).
Avec cette diversité de machines, Bridgestone entend démontrer que ses nouveaux pneus, conçus pour les motos à caractère sportif, peuvent parfaitement endurer une séance de circuit sans renoncer pour autant à leur vocation routière. Une condition sine qua none pour prendre la relève des très appréciés S20 Evo.

Trois angles d’amélioration
Pour élaborer ce Battlax S21, qui se positionne entre le très sportif RS10 et le routier T30 Evo, la firme s’est concentrée sur l’amélioration de trois points : les performances sous la pluie, la vivacité et la stabilité sur l’angle et la longévité en usage routier (la firme revendique 36 % de km en plus que le S20 Evo).

Si la sécheresse du climat d’Abu Dhabi nous a empêchés de tester le grip sous la pluie, ce roulage nous a permis de nous faire une bonne idée du travail réalisé pour optimiser stabilité, vivacité et longévité. Sur le tracé moderne du circuit de Yas Marinas, où les épingles en bout de ligne droite alternent avec des courbes rapides, les S21 se sont montrés royaux. Le nouveau profil avant plus pointu permet de placer la machine sur sa trajectoire sans avoir à forcer sur les demi-guidons. Une fois sur l’angle, aucun mouvement parasite ne vient perturber les débats malgré le profil plus rond du pneu arrière.

Au fil des sessions et de l’accélération du rythme, l’électronique embarquée des R1M et ZX-10 R a doucement pris le relais pour éviter la perte totale d’adhérence. Dans ces phases de conduite extrême, les pneumatiques signalent progressivement la limite du grip avec des dérives de plus en plus prononcées et sans à-coups. Un comportement très rassurant quand la prise d’angle est maximale. N’oublions pas que ces pneumatiques sont également conçus pour la route.

Triple gomme
Par rapport aux S20 Evo - les prédécesseurs qui restent au catalogue - le grip sur le sec permet un meilleur passage en courbe, sans faire un bond spectaculaire pour autant. A contrario, le comportement, notamment sur l’angle, est réellement supérieur. Pour obtenir un tel résultat, Bridgestone reprend, sur le pneu arrière, le principe de la ceinture à triple gomme (dite 5LC), une technologie employée uniquement par le manufacturier japonais. Schématiquement, la gomme la plus dure est placée sur la bande centrale pour la longévité, la plus tendre, sur les côtés pour un grip maximum, et au milieu une gomme intermédiaire pour assurer la liaison entre les deux. L’avant est plus classique avec sa ceinture bigomme.

Pour la longévité, nous avons constaté une bonne tenue des enveloppes dans un usage extrême sur circuit. Si certains pneumatiques typés piste souffrent d’une usure rapide, les S21 ont résisté plusieurs sessions avant d’être remplacés de façon préventive par le manufacturier. L’utilisateur pourra donc emprunter la route pour venir sur circuit avec sa sportive, tourner sur piste puis repartir, toujours par la route, sans craindre une dégradation qui immobiliserait la moto sur place. Un prochain test en grandeur nature devrait confirmer nos premières impressions et nous permettre de juger du bon comportement sur le mouillé.

Bilan
Dans le cadre de cette présentation (sur circuit et au sec donc), ces nouveaux Brigestone Battlax S21 nous ont convaincus. Rigides, pour encaisser des cavaleries conséquences (certaines sportives flirtent avec 200 ch), stables en courbe, offrant un bon grip à la ré-accélération et un feeling de bon aloi pour le guidage, ils démontrent qu’un pneu voué à une utilisation mixte route et piste, s’affranchit sans mal de la partie la plus extrême du programme. Nous sommes désormais curieux de les voir évoluer sous la pluie, de mesurer leur longévité sur un usage routier, certes moins ludique mais plus en phase avec les pratiques des utilisateurs. Quant au prix, il devrait être légèrement supérieur à celui des S20 Evo. Bridgestone n’a pas encore communiqué à ce sujet.

Photos : Jonathan Godin et DR

Dimensions

Le S21 est disponible en quatre dimensions pour l’avant, six pour l’arrière

Avant :
110/70ZR17M/C (54W)
120/60ZR17M/C (55W)
120/70ZR17M/C (58W)
130/70ZR16M/C (61W)

Arrière :
150/60ZR17M/C (66W)
160/60ZR17M/C (69W)
180/55ZR17M/C (73W)
190/50ZR17M/C (73W)
190/55ZR17M/C (75W)
200/55ZR17M/C (78W)

Dans la Boutique Motomag.com

- Pour ne rien rater des tests et de l’actualité conso, abonnez vous à Moto Magazine

Publicité

Commentaire (0)

Publicité