En images

Succès de la manif à Québec

(En direct de Québec) La manifestation organisée par les motards québécois, les 19 et 20 septembre devant l’Assemblée parlementaire, dans la ville de Québec (Canada), a réuni près de 6000 personnes.
C’est un énorme succès pour la coalition menée par l’organisation Opération Escargot, le Comité d’action politique de motocyclisme (CAPM) et les autres associations québécoises de moto.

Si les conducteurs de deux-roues sont venus de toute la province francophone pour exprimer leur colère au Premier ministre Jean Charest, et demander ni plus ni moins que la démission du ministre des Transports, Julie Boulet, c’est qu’il y a urgence au pays des ours, des caribous mais aussi des customs de folie.

Le gouvernement de la province prévoit en effet de faire grimper les frais d’immatriculation des motocyclettes, jusqu’à 1400 dollars canadiens pour les catégories considérées par les politiques et les fonctionnaires, sans plus de réflexion, comme les plus à risques.

A ce tarif, autant s’acheter une charrette et deux chevaux pour traverser le continent américain... La majorité des 140.000 motards québécois ne souhaite pas en arriver à cette extrémité, et demande un moratoire d’un an avant l’application de la mesure, pour discuter en toute sérénité des problèmes d’assurances et d’accidents.

Leur combat dure depuis plusieurs mois, et cette manif à Québec était l’aboutissement d’une lutte qu’ils poursuivront, forts de cette énorme mobilisation, durant l’hiver, en voiture si le climat ne permet pas de rouler à bécane. Le gouvernement québécois est prévenu, les motards sont en colère !

Publicité
Publicité