Voilà le genre même d’accessoire dont on devient très vite accro. Après Lazer et Kiwi, Shoei vient d’adopter à son tour la technologie photochromique. En clair, la teinte de cette version de l’écran destiné au NXR (CWR-1) (voir notre essai du Shoei NXR) varie en fonction de l’ensoleillement : la nuit, il est transparent ; le jour, sa teinte s’adapte à l’intensité lumineuse jusqu’à atteindre l’équivalent de verres solaires de classe 3.

La transition est douce, imperceptible, et s’opère en une dizaine de secondes. Ce délai peut paraître long au moment d’emprunter un tunnel, mais nous n’avons jamais eu besoin de relever l’écran quand l’endroit était éclairé.

Le seul souci rencontré, en l’occurrence sur le Lazer Lumino qui partage la même technologie signée Transitions, tient à la teinte très prononcée par temps de brouillard, dont on se passerait volontiers dans ces conditions. À vérifier si le Shoei est soumis au même mal. Reste à débourser 120 €, soit le double du prix de l’écran standard (56 €).

C’est dissuasif, d’autant plus que le Pinlock n’est pas fourni. Lazer avait débuté la commercialisation de son écran à ce tarif avant de le baisser à 99 €. Espérons que Shoei suivra la même voie.

Boutique

Publicité

Commentaire (0)

Publicité