Depuis l’abandon de la taxe poids lourd l’an passé, l’avenir des 173 portiques qui devaient servir à son application se pose. Dimanche 4 janvier, lors du « Grand Jury » sur RTL, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal a écarté l’idée que les installations, qui ont coûté la bagatelle de 600 millions d’euros, servent de radars automatiques nouvelle génération.

« Nous sommes en train de voir (...), nous discutons notamment avec la gendarmerie nationale pour voir ce que peuvent devenir certains portiques », a précisé la ministre. « Pour les radars on va voir (...) mais ce n’est pas envisagé, ce n’est pas à l’ordre du jour », a-t-elle assuré. Les portiques « pourraient par exemple servir à la régulation de la circulation ou à l’information routière. L’information sur la météo » pourrait aussi se révéler « utile ».

Notons tout de même que si l’idée « n’est pas à l’ordre du jour », elle semble ne pas être totalement écartée… L’avenir nous dira si elle revient sur le tapis.

(Source loractu.fr)

- Écotaxe : portiques à vendre ou à louer, peu servi, à débattre…
- Dans la boutique : le livre « Radars, le grand mensonge »
- Soutenez la FFMC en portant ses couleurs

Publicité

Commentaire (0)

Publicité