Article

Avouons-le sans détour, l’arrivée de la première Monster « Testastretta » à refroidissement liquide fin 2013 n’a pas trop été appréciée. En cause, une machine bien plus volumineuse, plus lourde, moins agile que l’ancienne « 1100 Desmodue ». Bref, une machine (principalement) conçue pour le juteux marché américain ! Du coup, chez nous, la belle a fait un bide… Heureusement, Ducati a rectifié la mire, et nous présente la Monster 1200 S prête pour 2017 qui, pour le coup, est franchement plus sympa !

Icône de Bologne
Ça commence déjà par le style, avec un retour aux formes classiques qui ont fait le mythe Monster. Un réservoir oblong à pente douce, qui « bascule » sur l’arrière comme sur les premières Monster (pour accéder au filtre à air et autre élément technique), et une partie arrière plus fine et plus élancée. Fini, aussi, le phare avant biscornu, place à un élément moderne, mais plus rond. Cette nouvelle Monster 1200 (et la version S) ressemble bien plus à l’idée que l’on se fait de cette icône de Bologne.

Plus sport
La technique aussi a bien évolué, avec un empattement plus court de 26 mm, une carrosserie plus fine et un moteur plus puissant et mieux pourvu en couple. En prenant la belle en main, on est vite dans l’ambiance, la position est un peu plus sport, le réservoir n’écarte pas les cuisses et les nouvelles platines repose-pied sont moins proéminentes, au bénéfice d’une position des pieds plus naturelle. Fini la position « dans la moto » avec un guidon trop haut…

En ville, une Ducat’ reste une Ducat’, le gros twin chauffe, la boîte est un peu dure sous la botte, le shifter (sur la version S uniquement) donne des à-coups quand utilisé à bas régime, et son rayon de braquage n’est pas top (à cause du cadre treillis assez large au niveau de la colonne de direction).

Fête des neurones
Mais sur les routes, à taquiner les virages de l’arrière-pays niçois, c’est un peu la fête des neurones ! Cette nouvelle Monster est bien plus vive dans les enchaînements, moins pataude et pour tout dire, franchement performante. La nouvelle géométrie, associée à la position de conduite plus naturelle et aux nouveaux Pirelli Rosso Corsa 3 ramène le « Monstre » dans la cour des gros roadsters qui assurent. Entrée en courbe, tenue de cap plein angle, la Ducat’ s’exécute à la commande de son pilote.

Du côté de la salle des machines, le nouveau Testastretta 11°, plus puissant de 5 ch (on arrive à 150 ch, ça pousse velu !), mais surtout bien plus fourni en couple (plus de 10m.kg de 3 à 10 000 tr/min), répond présent à chaque sollicitation, peut être même trop par moments…

Sur les grosses accélérations, le train avant de la Monster s’est montré un peu « dépassé » par les évènements, et un amortisseur de direction ne serait peut être pas un luxe… Heureusement, les assistances sont bien présentes, comme la centrale IMU qui gère l’ABS dans les courbes, et le contrôle de wheeling (l’antipatinage DTC est aussi présent).

Quant au freinage, on est dans le top, comme le confirme le dicton : Brembo à tous les étages, pas de soucis pour le freinage !

Verdict
Bravo à Ducati, la nouvelle Monster 1200 S est une meilleure moto que l’ancienne, et sur tous les tableaux (sauf sur celui de l’autonomie, le nouveau réservoir plus fin perdant 1 litre). Ergonomie, équilibre, performances, style, c’est mieux partout et l’on s’en félicite.

Reste que cette belle machine demande un effort financier plutôt costaud : 16 790 € pour la version Premium S, et 13 990 € pour la version standard. Mais ce sont désormais les tarifs de ce genre de motos européennes…

Ce qui change…

- Empattement plus court
- réservoir plus fin
- partie arrière plus courte (la selle passager aussi…)
- poignées passager intégrées
- selle réglable en hauteur sur 2 positions
- support de plaque monté sur la boucle arrière (à l’ancienne)
- platines repose-pied pilote/passager séparées
- silencieux d’échappement style Monster R
- bras oscillant plus court
- nouveau feu avant avec DRL (sur version S)
- IMU
- ABS de virages
- contrôle de wheeling
- shifter double effet (sur version S)
- tableau de bord TFT

Commentaire (1)

Fiche technique

Ducati Monster 1200 S (données constructeur)
Moteur
- Type : bicylindre en L Testastretta 11° refroidi par eau, 4T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
- Cylindrée (al. x cse) : 1 198,4 cm3 (106 x 67,9 mm)
- Puissance maxi : 150 ch à 9 250 tr/min
- Couple maxi : 12,9 m.kg à 7 750 tr/min
-  Alim./dépollution : injection/Euro 4
Transmission
-  Boîte de vitesses : 6 rapports
- Transmission finale par chaîne
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disque Ø 330 mm (4 juxt.)
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 245 mm (2 juxt.)
- Réservoir (réserve) : 16,5 litres (n. c.)
- Poids tous pleins faits : 211 kg
Pratique
- Coloris : rouge, noir
- Garantie : 2 ans pièces et M.O., assistance
- Prix : 16 790 € (version S), 13 990 € (version standard)

Publicité