Ce ne sont pas des bottes de moto mais leur capacité à affronter des températures négatives jusqu’à -50 °C en font un équipement indispensable pour qui veut rester au chaud et au sec dans la froidure.

Les Sorel 1964 Premium, qui existent en modèle pour homme et pour femme, ont été notées 5 sur 5 par l’équipe d’essayeurs de Moto Magazine. Le responsable des reportages les a adoptées et emmenées à La Burle, une concentre de side-cars aux confins de l’Ardèche et de la Haute-Loire où le mercure tombe régulièrement à -20 °C début mars.

Adaptation à prévoir
Parmi les nombreuses marques, Sorel est devenue emblématique grâce à une gamme de modèles aux tarifs raisonnables (de 100 à 170 €), imperméables, confortables et chauds. En revanche, ces bottes de l’extrême - dont l’emblème est un ours polaire - ne sont pas respirantes, sont dépourvues de protecteurs et leur épaisseur peut conduire à repositionner le sélecteur de vitesses.

Un équipement à envisager pour un usage ciblé, donc, mais qui évite d’être frigorifié dans de classiques bottes de route, dans lesquelles on est tenté de mettre une très grosse paire de chaussettes ; ce qui empêche la bonne circulation du sang et accélère encore le refroidissement…

Bottes Sorel 1964 Premium T
Prix : environ 140 €
Site : www.sorelfootwear.fr

Dans la Boutique Motomag.com

- Les bottes Sorel ont été testées par la rubrique Équipement de Moto Magazine.
Pour découvrir chaque mois nos tests en conditions réelles des équipements pour la moto, abonnez-vous !

Publicité
Publicité