Vincent (le prénom de ce justicier à deux roues) a offert à l’agent des forces de l’ordre de monter derrière lui alors que celui-ci tentait désespérément de rattraper le dealer en fuite :
« Je passais par là et j’ai vu que le policier était un peu loin et qu’il commençait à fatiguer, s’amuse-t-il. Donc je lui ai proposé de monter sur la moto. J’ai pensé qu’il poursuivait un voleur et je me suis mis à la place du commerçant ou de la personne qui s’était fait voler. » déclare-t-il au journal Sud Ouest.

Bilan des opérations, grâce au coup de pouce du motard, le suspect a été appréhendé avant qu’il ne puisse se débarrasser de la drogue contenue dans son sac. Comme quoi, casque et képi peuvent aussi offrir des histoires qui roulent.

Publicité
Publicité