Historique, la 7e étape du Dakar 2014, le 12 janvier : le rallye est arrivé en Bolivie, 28e pays traversé par cette épreuve. La fête, à Uyuni, a été marquée par la présence du président du pays, Evo Morales. Côté piste, l’Espagnol Joan Barreda signe sa 3e victoire en 2014, et arrive 4’03 devant le leader du général, Marc Coma.

Manque d’air
La 7e étape moto s’est courue à plus de 3.700 mètres d’altitude de moyenne, de quoi éreinter les organismes des pilotes… Mais le parcours a été réduit, de 401 km à l’origine, à 104 km, en raison des pluies tombées le 11 janvier sur la région de Salta.

À l’attaque !
Profitant idéalement de sa 5e position dans l’ordre des départs pour attaquer tout au long de la journée, Joan Barreda signe sa 3e victoire de l’année, sa 8e sur le Dakar, et regagne 4’03 sur son compatriote, Marc Coma. 3e à s’élancer ce matin, le leader catalan a géré, prenant la roue de Barreda dès que ce dernier l’eut rattrapé, pour ne plus la lâcher et ainsi contrôler l’écart avec son principal rival pour le titre.

Despres s’accroche
Stratégie également appliquée par le tenant du titre Cyril Despres, 3e temps à l’arrivée à Uyuni, à 5’35 derrière le vainqueur du jour.

Duclos piégé
Déception pour Alain Duclos (photo), piégé par sa position d’ouvreur en piste et victime d’une erreur de navigation en début de parcours, qui lui coûte près de 20 minutes à Uyuni. Au général, le pilote Sherco perd sa 3e place provisoire, pour seulement 32 secondes au profit de Jordi Viladoms.

Nouveau podium provisoire
L’ancien porteur d’eau de Marc Coma monte sur le podium, à plus de 38 minutes du 2e, Joan Barreda, soit presque exactement le même écart qu’entre le pilote Honda et le leader Coma. La lutte pour le titre en 2e semaine prend déjà des allures de duel.


FR - étape 7 - Auto/Moto - Résumé de l’étape... par Dakar

Publicité

Commentaire (0)

Publicité