Scène impressionnante, filmée lors de la 5e étape du Dakar 2014 et postée sur Youtube : frappé d’insolation, un motard espagnol, Enric Marti Flix, descend de sa Gas-Gas EC 450 Rally n°154 en titubant. Après avoir retiré son équipement, il marche en slip vers l’ombre d’un épineux et prend le coéquipier qui lui vient en aide pour son père !

Hélico
Le pilote a abandonné ce jour-là, après avoir été évacué par hélicoptère. La cause de son coup de mou spectaculaire ? Les fortes températures qu’ont enduré les pilotes en Argentine. Le 10 janvier, entre San Miguel de Tucuman et Salta, fut particulièrement infernal. Ce jour-là, le motard belge Eric Palante perdait la vie. La température de son corps aurait flirté avec les 47 °C.

Coma
L’hallucination de Flix « fait partie des signes du coup de chaleur », explique Florence Pommerie, responsable du service médical du Dakar, sur 20minutes.fr. « Quand le pilote commence à délirer de la sorte, on est déjà à un niveau élevé. Le suivant, c’est le coma. »

Hallu
« J’en ai vu un qui réparait une épave en plein désert, poursuit le doc’. Il tenait un discours qui aurait été cohérent, mais dans un garage. Là, il était avec trois boulons, persuadé que tout allait bien. »

Vive le sport, comme dirait ce cher Gégé !

Publicité
Publicité