Conformément à ce que Motomag.com avançait le 14 novembre, le Sénat a adopté dans la nuit du vendredi 28 novembre des mesures d’économies sur les radars routiers, en diminuant le nombre de ces appareils qui doivent être remplacés l’année prochaine par des modèles nouvelle génération, révèle l’Agence France Presse (AFP).

« Le gouvernement a l’intention d’installer 40 nouveaux radars vitesse moyenne, pour un coût unitaire de 167.000 euros, et 43 radars chantiers, pour un coût unitaire de 200.000 euros », a déclaré Vincent Delahaye (UDI-UC) en présentant un amendement au projet de loi de finances (PLF) 2015.

« Mieux vaudrait verser cet argent aux collectivités territoriales. Je propose de s’en tenir à 20 radars de chaque type. Cela entraîne une économie de 7,35 millions, au profit du programme Collectivités territoriales, afin de réaliser des investissements de sécurité ».

Les sénateurs ont voté cet amendement malgré l’avis défavorable du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. « Les statistiques ne sont pas bonnes pour 2014, je ne souhaite pas réduire le nombre de radars », a-t-il simplement commenté.

Réponse de Michel Canevet (UDI-UC) : « mieux vaut financer la prévention. Calmons-nous sur les nouvelles installations. Nous voterons cet amendement ».

L’examen du PLF au Sénat doit durer jusqu’au 9 décembre. Le texte fera ensuite l’objet d’une commission mixte paritaire (sept députés, sept sénateurs) qui tentera de trouver une version aux deux chambres. En cas d’échec, c’est l’Assemblée qui a le dernier mot.

Nicolas Grumel

Marre de la répression pompe à fric ?
Soutenez la FFMC en portant ses couleurs

Publicité

Commentaire (0)

Publicité