En images

Contrôle et remplacement de la bougie : étape 1 Contrôle et remplacement de la bougie : étape 2 Contrôle et remplacement de la bougie : étape 3 Contrôle et remplacement de la bougie : étape 4 Contrôle et remplacement de la bougie : étape 5

Débloquez ensuite la bougie d’un tour de clé, puis ressouffler, car ça a pu libérer d’autres saletés. Retirez la bougie, au besoin en la repêchant avec un bout de durite d’une dizaine de centimètres (voir repose de la bougie neuve). Dès lors, veillez à ce que plus rien ne puisse tomber dans la culasse et couvrez-la d’un linge si vous ne reposez pas la bougie immédiatement.

Analyse de la vieille bougie
L’isolant extérieur présente parfois des traces noires sur la partie qui n’était pas recouverte par le capuchon (Étape 1). Preuve que la haute tension a pu emprunter ce chemin au lieu de faire jaillir l’étincelle aux électrodes. Maintenez donc les isolants propres, car la crasse forme un support conducteur. Remplacez également des capuchons de bougie trop vieux.
Côté électrodes, la seule chose facilement lisible est une usure prononcée ou un écartement incorrect. La lecture de richesse s’effectue sur l’isolant intérieur (Étape 2). Il doit être beige clair, voire presque blanc. Un dépôt sombre ou gras, dénote soit un réglage trop riche (filtre à air sale, carbus abîmés, déréglés, qui fuient), soit une consommation d’huile. Si votre moto est âgée, utilisez une huile moins fluide : par ex. 15W50 au lieu de 10W40 ou, « pire », 5W40.

Repose de la bougie neuve
Sur les bougies neuves, du type recommandé, vérifiez l’écartement (Étapes 3 et 4). Si l’embout fileté couramment appelé « olive » est requis, serrez-le assez fort. Les alternances chaud-froid et les vibrations le desserrent fréquemment, et il abîme alors le capuchon.
Pour replacer la bougie dans un puits très profond ou peu accessible, utilisez un bout de durite pour débuter le vissage à la main (Étape 5). Ce qui assure de ne pas abîmer le filetage en forçant. Une fois la bougie en contact avec la culasse, le serrage s’effectue sur 3/4 de tour pour une bougie neuve, seulement 1/4 si elle est réutilisée, car la rondelle élastique est déjà écrasée.

Test cylindre par cylindre
JPEG - 78 ko

Si tous les cylindres ne tournent pas rond, vous pouvez les tester un par un. Retirez pour cela un capuchon de bougie, et démontez-le du fil (ou munissez-le d’une bougie quelconque). Démarrez le moteur en approchant le fil (ou la bougie), de la culasse. L’allumage est ainsi supprimé dans le cylindre en question. Si le moteur tourne franchement moins bien, ce cylindre donnait bien. Si par contre, le moteur tourne à peine plus mal, c’est bien ce cylindre qui a un souci, allumage ou autre, à trouver, mais vous avez déjà cerné le cylindre touché. Et s’il n’y a pas d’étincelle visible, vous avez même trouvé la panne !

Dans la boutique :
Retrouver le numéro "Des dossiers de motomag" entièrement consacré à la technique moto

Publicité
Infos en plus
Publicité