En images

Contrôle tech : certains députés européens favorables Contrôle technique : le maire de Paris accélère Contrôle technique : les motos d’avant 2004 visées

Industriels favorables au CT
« La plupart des interlocuteurs ont fait pression en faveur du réglement proposé par la CE », témoigne un membre de la Fema (Fédération européenne des associations représentant les usagers à moto).
« Seule la FIA (Fédération internationale de l’automobile) a exprimé des doutes quant à son efficacité. La Fema n’a pas été invité à prendre la parole ».

Lobbying
Les lobbyistes pro-CT, qui ont les moyens d’abreuver les députés d’études approximatives servant leur cause, connaissent les arcanes de l’Union Européenne. La preuve ? Selon une source proche du dossier, le rapporteur de ce comité, l’eurodéputé allemand Werner Kuhn, serait favorable au CT annuel pour les 2RM. Même si les élus français y sont réticents, dans leur ensemble, ils auront en face d’eux un grand nombre de confrères, peut être séduits par la thèse des pro-réglementation.

On ignore les utilisateurs
« La Fema est déçue de constater que les positions biaisées de l’industrie des tests sont encore prises en compte, tandis que le point de vue des utilisateurs reste ignoré », déplore cette organisation. La Fema opterait maintenant pour conseiller aux députés réticents, de transformer la réglementation en directive. Cela permettrait de laisser à chaque pays membre la latitude sur l’opportunité et la fréquence d’un contrôle technique des 2RM.

Publicité
Infos en plus
Publicité