En images

Négocier un virage : une trajectoire de sécurité Négocier un virage : une question aussi de regard Négocier un virage : préserver de la marge Négocier un virage : gauche ou droite les différences

VIRAGE À GAUCHE

En amont du virage, il s’agit de se décaler vers l’accotement (premier tiers de la voie) tout en amorçant la phase de ralentissement en gardant la moto verticale. Le but est encore d’apercevoir le plus tôt possible la sortie. Pour engager la machine sur l’angle sans risquer d’empiéter en s’inclinant sur la voie opposée, éviter de s’approcher trop près de l’axe médian mais viser plutôt le milieu de sa voie de circulation.
- À la fin du virage, l’objectif est de retrouver sa place au centre de la voie de circulation tout en réduisant l’inclinaison et en accélérant progressivement.

VIRAGES À PLUSIEURS MOTOS

En cas de déplacement à deux motos ou en groupe (que les membres se connaissent ou non), ne pas se contenter de suivre la moto qui précède sans la quitter des yeux. Placer au contraire le regard le plus loin possible devant celle-ci afin d’anticiper les modifications éventuelles des conditions de circulation. Cela évite aussi de se laisser entraîner dans une mauvaise trajectoire !
- Le respect des distances de sécurité (dans l’idéal, pas plus d’une moto par virage sur secteur sinueux) permet à chacun d’adapter sa trajectoire et sa vitesse sans « pression » des collègues (risque de chute), et prémunit le groupe d’une gamelle collective.

Publicité
Infos en plus
Publicité