En images

visuel visuel

Du 6 octobre 2016 au 7 janvier 2017, Michel Gérard Joseph Colucci, dit Coluche, est en vedette à l’Hôtel de Ville de Paris, qui consacre une exposition à l’humoriste dont le théâtre fétiche, le Café de la Gare, était situé non loin, au 41 de la rue du Temple dans le 4e arrondissement, et qui habitait rue Gazan, dans le 14e.

Yamaha rose
Pièce imposante au milieu du hall d’exposition, la moto Yamaha 750 TZ rose de l’humoriste dingue de bécanes y trône avec fierté au milieu d’un monde d’humour, de provocations et de justes indignations !

Les fans de cet artiste s’en souviennent : passionné de moto, Coluche avait battu pour le fun, comme un rêve de gosse, un record de vitesse kilomètre lancé, sur le circuit de Nardo (Italie) au guidon de cette TZ.

La moto est exposée et le film de cet exploit est projeté à l’Hôtel de Ville de Paris. Voilà pour les fans de moto, ensuite place à l’humour avec affiches, extraits de films, d’émissions de télévision, de radio, et journaux satiriques dont Charlie Hebdo, Hara Kiri

Récupération politique sans limites
L’entrée est gratuite, mais l’opération séduction de la mairie vis-à-vis des fans de Coluche fait un flop : un jour on interdit de circulation les motos d’avant 2000 sur le territoire de Paris, le lendemain on invite une icône de la moto dans un hall de l’Hôtel de Ville… La récupération politique n’a pas de limites.

Dommage que l’humoriste soit mort il y a longtemps. Il n’aurait certainement pas apprécié cette interdiction de circulation, et l’aurait fait savoir à sa manière, trouvant une idée drôle et fine pour se moquer des élus parisiens. Qu’est-ce qu’il nous manque, Coluche…

Publicité
Publicité