En images

Test nettoyage Cleanbike : après nettoyage Test nettoyage Cleanbike : avant nettoyage Test nettoyage Cleanbike : salle d’attente Test nettoyage Cleanbike : vue sur sa moto

Dans un premier temps, nous nous sommes rendu incognito avec une moto dans un piteux état. Une fois notre moto récupérée, nous dévoilons le but de notre visite et en profitons pour en savoir un peu plus.

Accueil
Dans une entreprise de service, l’accueil est primordial. À peine arrivé, un « bienvenue » chaleureux suivi d’une demande de nos attentes laisse place à une présentation des services proposés. Les prix varient de 10 € (rapide à haute pression) à 35 euros (avec séchage finition main, lustrage, etc.). On coupe la poire en deux pour choisir la formule à 25 euros. Les deux artisans du nettoyage embarquent notre machine aux programmes haute pression (prélavage, lavage), séchage total et finition à la main.

Pendant le nettoyage (comptez une bonne demi-heure sans affluence), une salle d’attente permet de prendre patience. Un pistolet vapeur est également disponible pour rendre un peu de dignité aux casques souillés par les intempéries. Bien vu !

Résultat

En une demi-heure, la machine retrouve des airs de jeunesse. Propre bien sûr, mais quelques tâches d’usure et autres saletés difficiles à accéder résistent encore et toujours aux nettoyeurs. Sans nous laisser le temps de pointer du doigt les méchantes traces, les nettoyeurs nous expliquent le pourquoi du comment : en une demi-heure, difficile de rattraper un matériau piqué par les intempéries. Les explications sont honnêtes : service encore et toujours...

Rénovation

Pour obtenir une moto impeccable, il existe également une formule « rénovation » (180 € minimum) pour traiter les rayures, les plastiques mats, les chromes, etc. Ainsi, une formule « traitement » (230 € minimum) où une émulsion est appliquée pour obtenir un film protecteur. On peut aussi combiner ces deux formules.

Top secret

À qui l’on donne son destrier pour le faire briller, il est bon de savoir quel produit est utilisé. Mais à cette question, nos deux artisans du nettoyage restent mystérieux : « Secret professionnel », nous rétorque-t-on. Pas une seule étiquette sur les produits ne peut nous aiguiller. Mais promesse est faite que les produits utilisés sont choisis pour nettoyer sans abîmer les matériaux : PH neutre, non alcalin, etc.

Verdict

Au final, Cleanbike tient ses promesses. Un service rapide et efficace réalisé par des professionnels maniaques et obstinés par le nettoyage (oserions-nous parler de passionnés de l’éponge et du produit détachant ?).

Deux seuls éléments peuvent toutefois freiner le motard. Le prix déjà, la facture de certaines formules s’avérant quand même salée. Le motard peut ensuite être réticent à confier son fidèle destrier à des mains étrangères. Mais le résultat est là et rendra bien des services à celui qui veut éviter la corvée de nettoyage.

Publicité

Commentaires (13)

Infos en plus
Publicité