Le gouvernement met en place la circulation alternée, lundi 17 mars à partir de 5h30, au prétexte de réduire la pollution en région parisienne. Seuls les voitures et les deux-roues motorisés (2RM) dont les chiffres d’immatriculation se terminent par un nombre impair seront autorisés à circuler le 17 mars. La FFMC dénonce cette mesure arbitraire.

Les deux-roues motorisés (motos et scooters) immatriculés subissent donc la mesure de circulation alternée, mise en place par le gouvernement en Ile-de-France, le 17 mars (Paris et 22 villes autour sont concernées par cette restriction de circulation).

Moteurs diesel
« Inclure les deux-roues motorisés dans la circulation alternée est stupide », s’insurge la Fédération française des motards en colère (FFMC). « Le gouvernement vient de décréter cette mesure pour cause de pic de pollution aux micro-particules émises par les moteurs diesel ».

Les 2RM pas concernés en 1997
Le seul précédent de circulation alternée en France s’est produit en octobre 1997. « Judicieusement, la ministre de l’Environnement de l’époque, Dominique Voynet, avait exempté les 2RM de cette mesure restrictive, poursuit la FFMC. Ce n’est pas le cas aujourd’hui, mais sans doute le Premier ministre, M. Ayrault, et le ministre de l’Écologie, M. Martin, ignorent-ils qu’il n’y a pas de motos diesel, et que les vieux cyclomoteurs à moteur 2T de leur jeunesse ont quasiment disparu du parc roulant actuel ».

Fluidité du trafic

« Interdire les 2RM en cas de pic de pollution est stupide, explique la FFMC. Ils participent à la fluidité du trafic et leurs utilisateurs mettent deux à trois fois moins de temps à se déplacer qu’en voiture ou en transports en commun, lesquels sont souvent saturés ».

« Nos voisins européens, souvent plus sévères en matière de pollution, ont d’ailleurs eu la sagesse de laisser circuler les motos dans les zones à accès restreint. Tant qu’à décréter, en pleine panique, des mesures élaborées dans la précipitation, va-t-on aussi vers une alternance du chauffage urbain, un jour sur deux selon le numéro de la rue ? Va-t-on demander aux compagnies aériennes de faire voler leurs avions en circulation alternée ? »

Civisme ?
« Le premier ministre en appelle au civisme et à la responsabilité citoyenne... les Motards en colère défendent déjà un mode de transport peu polluant, et le mieux adapté aux trajets inter-urbain », poursuit la FFMC.

Résistance

« Quant à la circulation alternée, les Motards en colère en appellent à la résistance : vu que les autos en co-voiturage pourront circuler, la FFMC conseille aux motards de pratiquer le « co-motorage » en proposant aux tricards du macadam de partager, par solidarité et geste citoyen, la selle de leur destrier ».

C’est vrai : les voitures qui transportent trois personnes ont le droit de circuler. Pourquoi les motos et scooters avec deux personnes ne l’auraient pas ?

Publicité
Infos en plus
Publicité