Le mythique « circuit »* du Nürburgring (Allemagne) est à vendre. Pas la piste de Grand Prix, bien sûr, mais la Nordschleife, ses plus de 20 km et ses 73 virages. Contre un chèque d’environ 125 millions d’euros, la piste, les bâtiments annexes (arène, musée), le rollercoaster (attraction) sont disponibles.

Banqueroute…
Les raisons de cette vente sont économiques. Entre 2007 et 2009, le gouvernement allemand a fait un construire un gigantesque complexe. Il reste résolument vide, car il a été construit sur la base d’une estimation de fréquentation du site erronée. En juillet 2012, les dettes ont atteint le chiffre astronomique de 350 millions d’euros, le gouvernement s’est retrouvé en situation de « Bankrupt ».

Des investisseurs privés seraient sur le coup. De 50 au départ, il en reste 5 à 10 selon Jen Jieser, le liquidateur officiel. Les amateurs de sensations fortes peuvent se rassurer ou s’inquiéter, le Nürburgring a un avenir.

Cependant, toute compagnie privée susceptible de reprendre le circuit tentera de baisser les pertes. Des solutions devront forcément être trouvées ; réduire le nombre d’événements sportifs ou changer les conditions d’accès au public sont des pistes. À titre informatif, le tarif d’un tour est de 27 euros, contre 14 euros auparavant.

Sauvez le « Ring » !
Le Nürburgring, ce n’est pas qu’un simple circuit ; les enjeux économiques vont au-delà des frontières des sports mécaniques. De nombreux concessionnaires se sont installés aux abords de la Nordschleife, les essais pouvant s’y pratiquer. Si les conditions d’accès changent drastiquement, les gens n’auront plus d’intérêt à se déplacer jusqu’au circuit (on vient de toute l’Europe pour y « tourner »). D’autre part, l’activité touristique de la région pourrait être menacée par une perte d’accessibilité au grand public.

En attendant de connaître l’identité et le plan d’un éventuel repreneur, de nombreux amoureux du circuit ont lancé l’opération « Save the ring » (Sauvez l’anneau). Ils ont comme pistes principales de séparer la Nordschleife du Ring Park, promouvoir l’héritage du circuit plutôt que le rollercoaster (attraction). Et ils ont surtout à cœur que le circuit reste une propriété publique.

(*) La Nordschleife (littéralement «  boucle nord  ») n’est pas réellement un circuit mais une «  route à sens unique et à péage, dont la vitesse n’est pas limitée  ». Tout engin motorisé et immatriculé peut y rouler.

Publicité

Commentaires (3)

Publicité