En images

Conseil équipement été : bottes ou baskets ? Conseil équipement été : vestes et blousons ventilés Conseil équipement été : intégral, crossover, jet ? Conseil équipement été : gants aérés et renforcés

1) Le casque
Le jet est aguicheur. Il offre au visage une aération constante, mais ce luxe se paye en matière de sécurité, car il ne protège pas contre les traumatismes maxillo-faciaux. Une fois averti privilégiez ceux qui possèdent des aérations sur la calotte.

Si vous êtes un inconditionnel du casque intégral, ouvrez toutes les aérations en grand (mentonnière et calotte). Pensez à retirer la bavette anti-remous située sous la mentonnière.

Les « crossovers » sont le meilleur compromis. Ces jets dotés d’une mentonnière amovible associent les avantages des jets (champ de vision, ventilation) à la sécurité des intégraux.

(Test casques modulables : Moto Mag n° 270/288/297)
(Testt casques intégraux : Moto Mag n° 281)
(Test casques crossover : Moto Mag n°276/290/295)

2) Le blouson
Qu’ils soient en cuir ou en textile, nombre de modèles sont ventilés via des perforations ou des aérateurs dissimulés derrière des zips. Ils permettent de rouler sans souffrir de la chaleur tout en étant protégé. En tout cas bien mieux que le port d’une simple veste de survêtement.

Attention toutefois à prendre garde aux doublures comme le nylon ou le polyamide (plastique) qui risquent de fondre en cas de chute, d’où l’intérêt de porter un T-shirt à manches longues en coton.

Il existe également des gilets rafraîchissants qui se glissent sous le blouson. Via un procédé chimique, ils abaissent la température corporelle.

(Test blousons d’été : Moto Mag n° 279)
(Test tenues trail : Moto Mag n° 289)
(Test vestes textile avec renforts : Moto Mag n° 285)

3) Le pantalon
Comme pour le blouson, le jean reste le meilleur compromis pour l’été. La toile est résistante et laisse passer l’air. Des modèles de jeans conçus pour la moto sont dotés de renforts aux genoux et d’inserts aux zones les plus exposées en cas de gamelle. Attention, les doublures en aramide (Kevlar, etc.) augmente la sensation de chaleur. Privilégiez les jeans tissés d’un mélange coton/aramide aux jeans pantalons doublés de panneaux d’aramide, caractérisés par leur couleur jaune.

Éviter à tout prix de porter un pantalon en polyamide ou nylon. Certes ils sont légers et aérés, mais ils vont fondre en cas de chute et s’incruster dans la peau.

(Test jeans : Moto Mag n°266)
(Test pantalons : Moto Mag n°275)
(Test tenues trail : Moto Mag n° 289)

4) Gants
Les gants sont souvent le premier équipement qui « saute » avec l’arrivée des beaux jours. Pourtant en cas de chute, le réflexe est de se protéger avec ses mains : bonjour les séquelles si celles-ci sont découvertes. Il existe des gants aérés (sur le dessus ou entre les doigts) et légers. Moins résistant que le cuir à l’abrasion, les gants en textile doivent être réservés au cadre urbain.

Le gant d’été doit être parfaitement ajusté, tant au niveau des doigts que du poignet. Une fois fermé, le gant doit être impossible à retirer, sinon il risque d’être éjecté en cas de chute. À vérifier lors de l’achat. Tous les gants de moto garantissent un niveau de protection minimal, homologation oblige.

(Test gants : Moto Mag n°269/298)

5) Chaussures
Les équipementiers proposent des chaussures dédiées à la pratique du deux-roues, étanches et dotées de renforts. Parallèlement, il existe des bottes et baskets aérées, plus respirantes sous le cagnard. Dans le cas d’une basket, il faut qu’elle tienne parfaitement à la cheville. Choisir de préférence les modèles certifiés CE.

(Test baskets : Moto Mag n° 290)
(Test bottes : Moto Mag n° 268/287)

Publicité
Publicité