Avant même la huitième et dernière épreuve du championnat du monde d’Enduro 2012, trois de nos compatriotes, pas moins, ont d’ores et déjà été titrés le week-end des 1er et 2 septembre derniers, en Finlande.

Ultra-dominateur en catégorie E1 (125 cm3 2T / 250 cm3 4T), Antoine Méo (KTM) se voit logiquement sacré pour la 3e année consécutive, devenant ainsi le premier Français à réussir un tel exploit.

C’est en revanche une première pour Christophe Nambotin (KTM) en E3 (300 cm3 2T / 450 cm3 4T) où, en 2009 comme en 2011, il avait dû se contenter du titre de vice-champion.

Enfin, Mathias Bellino (Husaberg) semble promu à un bel avenir après sa victoire en Enduro junior (EJ = toutes cylindrées), qui conforte la domination des pilotes tricolores (tous d’anciens crossmen…) cette année en mondial. Car sur les deux titres qui restent encore à attribuer, c’est encore un Français, Pierre-Alexandre Renet (Husaberg), qui pourrait bien remporter la catégorie E2 !

Une invitation à aller l’encourager lors du dernier round qui se tiendra les 20 et 21 octobre prochains en France, à Brignoles (Var).

Publicité

Commentaire (1)

Publicité