Les essais chrono se sont déroulés le samedi matin, les pieds dans l’eau mais sans problème.

Première course

En première course, le samedi, les side-car anciens ont ouvert le bal sous le déluge, avec en pré-grille des umbrella girls du meilleur effet… Les parapluies étaient de circonstance et les tenues, impeccables, aux couleurs (sauf un intrus, voir photos) de l’organisateur, le VVM. Nos umbrella girls ont eu bien du courage et ont, de la même manière, assisté les Open une bonne heure plus tard.

Et la course ? me direz-vous. Départ très rapide sur un circuit hyper glissant, dérapages et toupies inopinés avec une visibilité faible. Mais tout s’est bien passé pour les deux catégories, aucun incident à déplorer.

Deuxième course

La deuxième course s’est déroulée le dimanche matin. Il ne pleuvait plus mais la piste était encore très mouillée : une toupie et Michel Dufaur éjectera, sans bobo, Noël Lambert à l’épingle. Un petit incident qui a déçu les coureurs mais fait sourire les side-caristes : course Open limitée à 5 tours, car la balayeuse a dû nettoyer l’huile sur la piste. Hé non, ui les sides n’y étaient pour rien.

Sur les podiums... des nouveaux

En sides Ancien, un équipage habitué des courses en Belgique : Bruno Noël et Guy Perion avec un châssis MR Equip venu d’Angleterre et bien motorisé avec un BMW. Il va très vite.

En Open, Nicolas Ressigeac et Florian Carré testaient un châssis F1 acheté 15 jours auparavant... Après ce coup d’essai, voilà Nicolas bien parti pour faire le championnat side-car Superbike l’an prochain.

Première participation pour Philippe et Andy Nicolas qui seront deuxième en course 1 mais casseront malheureusement en course 2. Où basculeront-ils l’an prochain : VMA en moteur carbu ou SBK en conservant l’injection ?

En catégorie F2, Gerald Causse et Freddy Lelubez montent sur la première marche du podium, avec près de 5 secondes d’avance sur le deuxième. Bravo.

Comme nous l’espérions, ces courses confirment ou révèlent des talents à suivre. Grand regret en revanche pour le malchanceux Christian Boe, qui s’est cassé le poignet en montant son barnum. Deuxième au championnat dans la série F2 en arrivant au Vigeant, voilà le podium perdu pour 2012.
On a apprécié : Jean-Marie Marzelle et Bruno Lavidalie, des grands habitués du Superbike, venus supporter et compléter la grille. Ils ont su sortir au dernier tour pour ne pas impacter les résultats de ce championnat ! Bravo et merci.

Merci encore à Bernard Bonnin qui, dans la tourmente, a su rester disponible et résoudre positivement les problèmes. Merci aussi à tous les commissaires qui ont passé un week-end sous la pluie. Nous ne souhaitons que recommencer l’an prochain… avec juste un peu moins d’eau !

Odile/La Main au Panier pour Moto Mag

Publicité

Commentaire (1)

Infos en plus
Publicité