En vidéo

Dimanche 7 avril 2013, le 14e « Mémorial Spadino ».
L’événement est presque devenu un pèlerinage pour les motards transalpins, italiens et français, qui viennent chaque année à l’appel de la CIM (Coordinamento Italiano Motociclisti) et de son homologue française, la FFMC, rendre hommage à ce motard qui aurait sauvé des vies au péril de la sienne.
Alors est-ce une légende ou le reflet de ce qui s’est réellement passé ce triste jour-là ?

Mercredi 24 mars 1999

Il est 10h42 lorsqu’un camion frigorifique Volvo (FH12), immatriculé en Belgique, passe le péage français. Il transporte neuf tonnes de margarine et douze tonnes de farine.
À 11h, à environ 7 km de l’entrée française, l’alarme incendie est déclenchée. À ce stade, 10 voitures et 18 camions sont à l’intérieur du tunnel du côté français, quelques véhicules du côté italien.

Qui était Spadino ?

Pierlucio Tinazzi, 36 ans, était un patrouilleur de sécurité à moto de la société italienne du tunnel du Mont-Blanc. Il était surnommé Spadino, qui signifie petite épée en italien, en raison de sa grande taille et son physique svelte.
Il était aussi un passionné de moto. Son travail consistait à fluidifier le trafic, notamment celui des camions, et fournir une assistance aux automobilistes dans le besoin.
Lorsqu’il entend le message d’alerte, Pierluccio s’apprêtait à prendre sa pause. Il entre alors dans le tunnel enfumé au guidon de sa moto de service, une BMW K75, afin de porter secours aux personnes en détresse.

Dernière fois

La dernière communication avec son bureau de contrôle fut à 11h30. Il avait trouvé une personne en détresse respiratoire, en raison des fumées toxiques émanant de l’incendie. Il déclarait s’être réfugié avec elle dans un abri de sécurité et ils attendaient alors les secours.

Malheureusement le feu a duré près de 53 heures et causé la mort de 39 personnes, dont Spadino et la personne à qui il a tenté de porter secours. Il a perdu la vie par manque d’air, étouffé par les gaz toxiques émanant des véhicules brûlés, mais aussi du béton. Il faudra deux ans de travaux avant la réouverture du tunnel aux voitures, trois ans pour les camions.

Honneur

L’acte courageux de Spadino a été récompensé, fin 1999, par la FIM (Fédération internationale de motocyclisme) qui lui a décerné à titre posthume la médaille d’or du Mérite motocycliste, une des plus haute distinction de cette fédération.
Il a également reçu, en 2000, la médaille d’or pour la bravoure civile, remise à sa famille par le gouvernement italien. Cette distinction récompense les actes de courage exceptionnel, illustrant la vertu civique et met en lumière son auteur comme étant digne de l’honneur public.

Héroïque

Le caractère de Pierlucio Tinazzi fait qu’il n’aurait jamais fait demi-tour en laissant des personnes en détresse derrière lui.
Chaque année, les motards italiens et français se rejoignent pour rendre hommage à un homme, qui, n’écoutant que son courage, n’a pas hésité à entrer dans un tunnel en flammes pour aller sauver des personnes au péril de sa vie.

Publicité
Publicité