Troisième marque japonaise de casques pour la moto, Kabuto devrait voir sa notoriété s’améliorer
 en France grâce à ce modèle modulable Ibuki. Certes, il ne joue pas dans la cour d’un Shoei Neotec malgré son tarif élevé, mais il n’en reste pas moins intéressant.


Au premier examen, la qualité de fabrication et le degré d’équipement n’appellent pas de critique. Au quotidien, on apprécie son côté facile à vivre. L’enfilage est aisé, même avec des lunettes, et la mentonnière se manipule d’une main via un bouton inhabituellement placé au pouce gauche. Notons que ce modulable n’est pas homologué en configuration jet.

La coque en fibres permet de contenir le poids (1 700 g en XL, deux tailles de calotte). L’insonorisation constitue une bonne surprise. Si le port de bouchons d’oreille reste incontournable sur long trajet, l’absence de bruits parasites et l’atténuation
 des bruits environnants soulagent les tympans. Quant aux yeux, ils profitent d’un bon champ de vision
 et d’une lentille antibuée palliant l’insuffisance de la ventilation inférieure.

Hélas, la pluie s’insinue facilement. Le pare-soleil se déploie sans souci, mais il reste trop clair. L’intérieur, démontable et traité antibactérien, est agréable au toucher et en densité. Ce confort manque à la jugulaire à crémaillère, par ailleurs trop longue et qui se détend.

Convaincant, l’Ibuki, concurrent direct des HJC Rpha Max Evo ou X-Lite X-1003, doit encore relever son principal défi : se faire connaître.

Test d’insonorisation

50 km/h : 73 dB (A)
90 km/h : 87 dB (A)
130 km/h : 97 dB (A)

Dans la Boutique Motomag.com

  • Chaque mois la rubrique Équipements de Moto Magazine teste de nombreux produits destinés à la moto et au motard. Pour ne pas les rater abonnez-vous en ligne !

Publicité

Commentaire (0)

Publicité